Il y a de nombreux moyens pour une femme de ne pas tomber enceinte, mais la pilule traditionnelle n’est pas souvent supportée. Il faut alors chercher un autre mode aussi performant qui présente moins d’effets secondaires. Cet implant contraceptif propose des avantages, mais également des points faibles que vous devez connaître.

Qu’est-ce qu’un implant ?

Si vous avez tendance à oublier votre pilule contraceptive, il est préférable d’opter pour une autre méthode un peu plus pratique et moins problématique. En effet, l’implant est simple à utiliser, mais il nécessite tout de même une présentation détaillée.

  • C’est un petit bâtonnet qui est injecté sous votre peau et il est en plastique.
  • Il a un diamètre de 2 mm et une longueur de 4 cm.
  • Il a donc la forme d’un cylindre et il est relativement discret.
  • Il contient des hormones qui sont diffusées dans votre corps sans votre intervention.
  • Grâce à cette diffusion dans le sang, vous ne pouvez pas tomber enceinte.
  • Vous ne devez pas vous préoccuper de cet implant pendant près de trois ans.
  • Il est possible de le retirer dès que vous le souhaitez si vous voulez avoir un enfant par exemple.

Le principe est relativement simple puisqu’il supprime réellement l’ovulation grâce par exemple à un amincissement de la muqueuse utérine. De ce fait, l’oeuf ne peut pas s’implanter et il est alors impossible de tomber enceinte.

Il y a toutefois des effets secondaires

Comme c’est le cas pour tous les contraceptifs, vous avez des risques à prendre en compte. Généralement, vous devez consulter un gynécologue pour qu’il puisse vous recommander l’implant contraceptif ou une autre solution. Un examen approfondi est donc nécessaire, mais il faut également expliquer les effets secondaires. Vous pouvez donc avoir des maux de tête, de l’acné et une tension au niveau de la poitrine. Les seins ont tendance à gonfler, ils sont également plus sensibles au toucher et parfois plus douloureux.

La prise de poids n’est pas à exclure avec cet implant, mais cet effet secondaire n’est pas seulement valable avec ce produit, car la pilule traditionnelle est souvent à l’origine de ce problème. De plus, si vous pesez plus de 80 kg, il faut généralement remplacer l’implant après 30 mois et non trois ans, c’est une précaution indispensable.

Un implant contraceptif Nexplanon ne peut pas être posé dans certains cas de figure si vous avez par exemple une tumeur sensible aux hormones, une embolie pulmonaire ou encore une insuffisance hépatique. Soyez également vigilante, car cet implant modifie les cycles menstruels. Chez certaines femmes, les règles sont irrégulières, plus courtes ou totalement absentes pendant les trois ans. Il effectue donc des modifications importantes de votre organisme.

Quel est le prix d’un implant ?

Un implant contraceptif prix est prescrit soit par un professionnel de la santé comme un médecin ou une sage-femme. Vous pouvez aussi consulter un gynécologue qui vous présentera le produit dans le détail avant de valider votre choix. Après l’avoir retiré dans une pharmacie, il est judicieux de vous tourner vers un médecin pour qu’il effectue la pose dans les règles. Si votre généraliste n’a pas l’habitude, n’hésitez pas à consulter un gynécologue qui maîtrise parfaitement ce mode de contraception, car l’utilité peut être remise en question à cause d’un mauvais positionnement.

  • Il a la particularité d’être remboursé à 65 %.
  • Le tarif est relativement faible puisqu’il est de 106 euros, mais vous l’achetez une seule fois au cours des trois ans.
  • Il est délivré gratuitement pour les jeunes filles de moins de 15 ans.

Pour ce dernier cas de figure, il est préférable de se rendre dans une pharmacie ou un centre de planification et d’éducation familiale. Cette solution est souvent envisagée pour les mineures qui n’ont pas une couverture sociale et qui ont la volonté de garder le secret, car elles ne peuvent pas discuter avec leur entourage par exemple.