Cette douleur testicule n’est pas si rare, car de nombreux hommes consultent pour un tel symptôme. Votre ressenti ne doit pas être pris à la légère, car certaines situations sont assez graves. En effet, diverses causes sont partagées par les professionnels de la santé qui n’excluent pas la torsion testiculaire.

Les multiples causes pour ce mal au testicule

Vous devez connaître parfaitement la cause pour envisager un éventuel traitement. Dans la plupart des cas, une palpation est nécessaire sauf si celle-ci est très douloureuse. Il est parfois préférable de se rendre aux urgences pour obtenir un diagnostic précis grâce à des examens complémentaires.

  • Il suffit d’un choc ou d’un mauvais coup pour que cette douleur testicule gauche prenne de l’ampleur.
  • Une fracture est tout à fait possible, elle entraîne un gonflement.
  • Une douleur est parfois le symptôme d’un cancer, mais elle n’est pas systématique.
  • Une infection est aussi possible, mais vous avez également des brûlures en parallèle d’un gonflement. Les deux testicules sont concernés.
  • Dans près de 90 % des situations, une torsion est envisageable.

Ce dernier point est très préoccupant, car il s’agit d’une torsion du cordon et elle nécessite une consultation en urgence. En effet, les vaisseaux sanguins sont comprimés et le testicule n’est plus alimenté. Comme il n’est pas possible de l’irriguer, les conséquences peuvent être dramatiques, car il peut mourir à cause d’une nécrose. Cela n’est pas valable seulement pour un testicule, mais toutes les parties de votre corps qui ne sont plus alimentées. Ce sujet est toutefois tabou chez les hommes qui renoncent à consulter, mais dans le cadre d’une torsion, l’intervention doit être rapide.

Comment traiter ce mal aux testicules ?

Comme les causes sont multiples, vous devez impérativement consulter un professionnel de la santé et ne pas envisager l’automédication. Il suffit d’une mauvaise appréciation de votre douleur pour que la situation prenne une ampleur difficile à maîtriser. Plusieurs traitements sont à prévoir, mais le choix dépend essentiellement du diagnostic. Vous pouvez prendre de l’ibuprofène pour limiter les douleurs au même titre que le paracétamol ou l’aspirine.

Lorsque vous avez subi un choc, la douleur testicule droit est immédiate. Il faut alors réagir comme pour un coup traditionnel sur une autre partie de votre corps. Appliquez de la glace pour limiter au maximum l’inflammation. Si vous n’avez pas des glaçons sous la main, un produit congelé sera efficace au même titre qu’un bac de glace.

Le repos est aussi préconisé, les testicules peuvent donc rapidement se remettre sauf dans le cas d’une torsion où une intervention est nécessaire.

Quelques facteurs de risque à ne pas négliger

Même si la douleur aux testicules est provoquée par une infection qu’elle soit virale ou bactérienne, vous n’êtes pas à l’abri que la situation s’aggrave. Plusieurs facteurs doivent donc être connus, car ils ont tendance à accroître la douleur au testicule.

  • Les rapports sexuels peuvent être douloureux en fonction de l’intensité et de la position.
  • Certaines activités physiques sont également à proscrire, il est conseillé d’éviter le vélo et même la moto à cause de la selle souvent très étroite.
  • Si vous êtes assis toute la journée, vous devez bouger régulièrement pour ne pas aggraver cette sensation inconfortable.
  • Une infection de la prostate est aussi à envisager.
  • Chez les hommes les plus âgés, une inflammation de la prostate est un facteur de risque.

Ce testicule douloureux doit être examiné au fil des heures et si vous constatez que les symptômes ne baissent pas en intensité ou si d’autres manifestations physiques se développent comme de la fièvre, vous devez vous rendre aux urgences rapidement. Evitez de vous ausculter vous-même ou de faire appel à votre partenaire, vous pourriez aggraver la situation à cause d’une manipulation surtout si une torsion est au rendez-vous. Certes, il est toujours difficile de laisser un médecin examiner cette partie intime, mais c’est nécessaire.