Les femmes doivent écouter leur corps et ne pas négliger certaines manifestations. Une perte marron peut donc être expliquée, mais il existe de nombreuses causes qui rendent le diagnostic assez complexe. Des examens complémentaires sont souvent nécessaires pour comprendre la situation et envisager bien sûr la meilleure solution. Nous vous proposons toutefois des pistes pour vous aider.

De nombreuses causes sont à connaître

Parfois, il est inutile de chercher des maladies, car une perte marron avant les règles est tout à fait normale. Elles ont une couleur brune classique qui n’est pas alarmante, elles annoncent seulement l’arrivée de vos menstruations. C’est également un signe d’ovulation surtout lorsque les pertes sont identifiées au début du cycle. La paroi utérine a tendance à s’épaissir au fil des jours, cela traduit une modification du taux d’oestrogène et de progestérone. Vous ne devez pas vous inquiéter ni consulter un gynécologue, mais la situation est parfois un peu plus problématique. Une perte marron grossesse n’est pas anodine surtout après quelques semaines. Si elles ont tendance à persister, il est préférable d’évoquer ce symptôme avec un professionnel de la santé.

  • Votre col de l’utérus est peut être irrité, pour confirmer ce diagnostic, il suffit de réaliser un frottis.
  • Une sexualité intensive, voire excessive et très régulière entraîne souvent des pertes marrons.
  • Lorsque les femmes approchent de la ménopause, elles ont également des règles marrons, c’est un signe annonciateur qu’il ne faut pas prendre à la légère.
  • Si les pertes sont accompagnées par des douleurs abdominales, vous avez peut-être une maladie inflammatoire pelvienne.
  • Dans certains cas de figure, la cause concerne un kyste au niveau de l’ovaire qui peut être bénin. Seule une échographie permet de valider cette thèse ou de la réfuter.
  • Un dérèglement hormonal n’est pas à exclure pour diverses raisons.

Le signe d’un cancer du col de l’utérus

Si parfois cette perte marron enceinte n’est pas forcément alarmante, elle le devient pour certaines maladies, dont le cancer de l’utérus. C’est une forme assez rare, mais elle existe, d’où l’intérêt de vous renseigner auprès de votre médecin généraliste ou de votre gynécologue pour qu’il puisse supprimer le doute.

Selon les statistiques glanées sur Internet, moins de 1 % des femmes sont concernées par un cancer cervical. Ces résultats ont été obtenus aux États-Unis par l’institut national du cancer. Il ne faut pas seulement se fier à cette perte brune, car les femmes ont d’autres symptômes comme des rapports douloureux, les règles sont parfois plus abondantes…

Quelles sont les solutions à privilégier ?

Une perte marron à la place des règles mérite un diagnostic précis pour déterminer la cause. S’il s’agit de votre cycle menstruel, vous ne devez prendre aucun traitement et il est préférable de laisser votre corps gérer ce symptôme. Il suffit de vous focaliser sur le prochain cycle pour savoir si une perte marron avant règle est à nouveau au rendez-vous et notez également d’autres symptômes susceptibles de se développer. Il est aussi judicieux pour aider le gynécologue à effectuer un diagnostic de repérer avec précision l’apparition de cette perte marron clair.

Il ne faut pas non plus intervenir avec des médicaments ou des traitements naturels piochés sur le Web lorsque ces pertes marrons après les règles sont accompagnées de douleurs pendant les rapports sexuels. Si vous avez d’autres symptômes comme une irritation ou même des pertes nauséabondes, il est judicieux de consulter un spécialiste qui pourrait vous prescrire un ovule. Une seule prise permet généralement de régler le problème, mais cela dépend bien sûr de la cause.

Généralement, il ne se prononce pas tant qu’il n’a pas les résultats d’un frottis. Cet examen est assez anodin, il permet de récolter de la muqueuse dans le vagin afin de l’étudier dans le but de trouver d’éventuelles bactéries. Il dure quelques minutes, mais c’est surtout l’inconfort qui est le plus désagréable pour les femmes qui n’ont pas toujours le souhait de dévoiler leur anatomie.