Que ce soit pour un adulte ou un enfant, la fièvre est souvent un symptôme important. Vous avez donc plusieurs méthodes pour la mesurer et la température sous le bras est la première à être prise, car elle est pratique notamment chez les plus jeunes. Toutefois, soyez vigilant, car le résultat n’est pas le même.

Comment prendre la température ?

Même pour prendre la température sous le bras, vous devez respecter un rituel très précis pour que le résultat ne soit pas faussé. Il suffit parfois d’un degré d’écart pour que la situation devienne inquiétante. Il est donc préférable d’adopter les meilleurs outils et de faire preuve de la plus grande précaution.

  • Pour les aisselles, il est judicieux de les sécher. Positionnez ensuite le thermomètre dans le creux et le bras doit se retrouver contre le thorax.
  • Pour la bouche, la sonde doit être sous la langue et non au-dessus. Il faut également respirer par le nez et surtout fermer la bouche.
  • Si vous choisissez l’anus, il est préférable d’utiliser un lubrifiant pour faciliter la pénétration. Il faut enfoncer le thermomètre à trois centimètres du bord.

La méthode n’est pas la même, mais cela est aussi valable pour la durée de la mesure. Cette dernière est de 60 secondes au maximum pour une prise rectale contre 90 secondes pour la bouche et 120 secondes pour les aisselles.

La température moyenne est également différente

Certains parents peuvent s’inquiéter inutilement à cause des résultats, mais il faut savoir que la prise température sous le bras n’est pas la même dans la bouche ou l’anus. Il y a un écart qu’il est préférable de connaître puisque vous devez réaliser une rectification.

  • La moyenne est de 37 degrés pour la prise rectale, il est inutile d’ajouter des degrés, c’est la température la plus proche du corps.
  • Avec la bouche, il faut ajouter 0.4 degré, car la moyenne s’articule autour de 36.6 degrés.
  • Celle des aisselles est la plus faible, car elle est de 36.1 degrés. Vous devez ajouter au résultat 0.9 degré.

Sans ces informations précises, il est impossible d’utiliser un thermomètre sous le bras sans se tromper. Une erreur peut être préjudiciable notamment pour envisager une consultation chez le médecin. Avec l’essor des technologies, de nombreux outils ont vu le jour, il est alors possible d’utiliser un thermomètre frontal avec ou sans contact. La mesure est un peu plus simple, mais elle ne remplace pas les trois techniques proposées.

Les méthodes à privilégier en fonction de l’âge

Il est assez facile de prendre une température 37.7 sous le bras chez un adulte même s’il est malade. Il a tendance à être assez compréhensif, ce qui n’est pas toujours le cas pour un enfant surtout lorsqu’il a plusieurs symptômes désagréables. Vous devez donc envisager diverses solutions par rapport à l’âge.

  • Jusqu’à deux ans, le rectum est le plus intéressant, car la lecture est beaucoup plus précise. En seconde position, vous pouvez envisager les aisselles.
  • Jusqu’à 5 ans, ces deux procédés sont valables, mais il est aussi possible d’opter pour l’oreille.
  • Pour les enfants de plus de 5 ans, c’est la bouche qui se retrouve en première solution, car la prise dans le rectum est généralement refusée.

N’oubliez pas que l’hygiène est primordiale surtout avec un thermomètre traditionnel. Après la prise d’une température sous le bras combien rajouter, vous devez le nettoyer surtout si cet outil doit être utilisé par toute la famille. L’utilisation d’un désinfectant n’est pas de refus, mais il est possible par exemple pour les plus réticents d’opter pour un thermomètre dédié à l’anus et un autre pour la bouche.

N’oubliez pas que si votre enfant a de la fièvre c’est un symptôme inquiétant, vous devez donc consulter rapidement un professionnel de la santé surtout si d’autres manifestations physiques sont au rendez-vous. Généralement, de l’ibuprofène est prescrit chez les adultes et même chez les enfants de plus de six mois.