À la suite d’une opération, vous pouvez avoir un hématome, mais ce « bleu » peut également apparaître dans votre quotidien. Il n’est pas nécessaire de consulter un médecin pour connaître la marche à suivre, car grâce à Internet, vous pouvez apprendre comment résorber un hématome post-opératoire. Si toutefois la situation s’aggrave, vous devez toutefois consulter rapidement un professionnel de la santé.

Qu’est-ce qu’un hématome ?

Il est peut-être judicieux d’envisager une définition pour comprendre l’intérêt de faire disparaître un hématome ancien. En effet, il s’agit d’un bleu qui apparaît rapidement à la suite d’un coup par exemple. La peau change donc de couleur, car le sang s’accumule. Si vous effectuez des recherches sur le Web, vous pourrez également trouver un terme un peu plus complexe à savoir les ecchymoses, mais ils sont similaires.

Dans la plupart des cas, ils disparaissent sous 10 jours, cela dépend bien sûr de l’intensité du coup et de la grandeur de votre bleu. Grâce à des remèdes naturels, il est possible d’accélérer cette disparition surtout lorsque les ecchymoses sont situées sur des zones visibles comme les bras, le cou ou encore le visage.

Du vinaigre de cidre et de l’arnica

Si vous cherchez comment résorber un hématome interne, il est judicieux de vous rapprocher d’un expert, car il pourra vous préconiser des solutions beaucoup plus intéressantes. De plus, il doit également vous ausculter surtout après une opération, il n’est jamais rassurant qu’un tel hématome se forme. Pour les bleus les plus traditionnels qui rythment votre corps après un coup ou une chute, vous avez deux possibilités.

  • Le vinaigre de cidre est idéal puisqu’il optimise la circulation sanguine.
  • L’hématome disparaît donc plus rapidement, mais il faut l’appliquer avec précision.
  • Imbibez un coton avec ce vinaigre et déposez-le sur le bleu en réalisant un massage.
  • Il est inutile d’ajouter une pression supplémentaire, mais réalisez des mouvements circulaires.
  • Vous pouvez renouveler cette expérience plusieurs fois jusqu’à ce que l’hématome puisse disparaître.
  • Il est sans doute inutile de présenter l’arnica qui accompagne tous les parents.
  • Il atténue les bleus, mais également les douleurs.
  • Plusieurs formes sont possibles pour résorber un hématome, vous avez les granules ou encore la crème que vous appliquez directement sur la zone concernée.
  • La sensation bienfaitrice est immédiate.

Certes, votre bleu ne disparaît pas instantanément, mais il est possible d’accélérer le processus de guérison avec ces deux méthodes que vous pouvez coupler.

Comment réagir après une blessure ?

Vous cherchez à soigner un hématome après une blessure ou une chute. Pour limiter l’apparition de cette ecchymose, vous devez déposer de la glace sur la zone touchée. Utilisez un produit congelé si toutefois vous n’avez pas de glaçons à proximité. Le froid est idéal, car il permet aux vaisseaux sanguins d’être resserrés. Le temps résorption hématome est donc réduit, mais vous devez continuer les soins même 24 heures après la blessure.

Cette fois, c’est de la chaleur que vous devez appliquer pour apprendre comment soigner un hématome ou comment résorber un hématome. La température doit être proche de 40 degrés pour que le résultat soit celui escompté, la circulation sanguine est donc améliorée puisque les vaisseaux sanguins ont tendance à se dilater.

Certaines personnes se questionnent : faut-il masser un hématome ? La réponse est positive, mais il est préférable d’être vigilant avec la pression. Elle peut être plus ou moins forte en fonction du bleu et de la localisation, car elle engendre parfois des douleurs supplémentaires. Vous devez réaliser des mouvements circulaires, mais stoppez immédiatement ce soin pour apprendre comment faire disparaître un hématome interne si des douleurs se dévoilent.

Contrairement à hématome interne, vous pouvez surélever la zone blessée en utilisant un coussin par exemple ou des couettes si vous êtes couché. Certains aliments sont également conseillés comme ceux avec des protéines : le saumon, le flétan, les oeufs, le blanc de dinde, le fromage, le gibier, les sardines…