Il est toujours désagréable d’avoir une transpiration excessive surtout au cours de la nuit. Elle a tendance à vous réveiller à maintes reprises et vous développez des troubles du sommeil sur le long terme. Ce symptôme n’est pas anodin, car les sueurs nocturnes sont souvent à l’origine d’une apnée du sommeil.

Toutes les causes possibles

La liste est assez longue pour expliquer cette transpiration la nuit, vous devez donc consulter un spécialiste qui pourra vous aider à trouver la meilleure explication. Il faut souvent lever des doutes pour réussir à poser un diagnostic.

  • Des pathologies endocriniennes comme la ménopause et l’hypoglycémie.
  • Le stress surtout lorsqu’il est quotidien.
  • La consommation importante d’alcool.
  • Certains médicaments comme les bêta-bloquants, les opioïdes, les antidépresseurs.
  • Il existe également des causes organiques avec des troubles paniques, des reflux et bien sûr l’apnée du sommeil.
  • Les pathologies neurologiques ne sont pas à exclure avec un AVC.
  • Les cancers provoquent aussi ces sueurs et notamment les lymphomes.
  • Quelques infections comme les mycoses, la tuberculose, le VIH, les hépatites doivent être envisagées…

Vous avez donc pu constater que cette liste pour expliquer une sueur nocturne est importante. Il est de ce fait difficile de réaliser un diagnostic avec quelques données même pertinentes piochées sur la toile. Vous devez consulter un médecin traitant dans un premier temps qui pourra vous orienter vers un spécialiste en fonction de la pathologie déterminée.

Comment réagir ?

Lorsque vous êtes touché par l’apnée du sommeil, il est impossible d’opter pour l’auto-médication, car elle n’est pas efficace. Il est important de consulter, car vous n’êtes pas à l’abri de problèmes de santé plus graves comme des troubles vasculaires et cardiaques. En effet, ce sont des conséquences de cette transpiration nocturne qui peut aussi être engendrée par la chaleur. Il suffit de réaliser un test pour savoir si la température est responsable. Au fil des soirs, baissez le thermostat, découvrez-vous et choisissez une tenue un peu plus légère. Si avec 20 degrés, vous avez tout de même des sueurs qui empoisonnent vos nuits, la consultation s’impose.

Pour les apnées du sommeil, la prescription d’un appareil est aussi nécessaire. Il permet d’assurer la ventilation tout en supprimant les ronflements. Ces derniers représentent l’un des symptômes susceptibles d’expliquer ce trouble. Pour faciliter la respiration au cours de la nuit, il ne faut pas oublier une orthèse d’avancée mandibulaire, elle maintient ainsi votre mâchoire dans la bonne position.

Quelques conseils s’imposent pour retrouver la sérénité :

  • Comme nous l’avons précisé, privilégiez une tenue légère.
  • Le linge de lit ne doit pas être épais, car il favorise aussi la sueur nocturne homme.
  • Enlevez la couette pendant l’été.
  • Ne dépassez pas 18 degrés même dans votre chambre.
  • Une douche froide est préconisée en période de canicule.

Les traitements ne sont pas spécifiques

Il est inutile de chercher sur le Web un traitement permettant de supprimer cette transpiration excessive la nuit. Il n’existe pas un médicament qui se focalise uniquement sur ce symptôme. Il faut donc identifier l’une des causes et envisager un traitement particulier que ce soit pour la ménopause, une pathologie endocrinienne, une infection, voire un cancer, un trouble digestif… Même si vous êtes frappé de plein fouet par le stress que ce soit la nuit ou la journée, vous devez impérativement vous attarder sur un traitement adéquat, car vous perdrez du temps à tester des molécules qui sont particulièrement inutiles.

Le soulagement est généralement rapide lorsque vous supprimez la cause du problème. Si une émotion négative empoisonne votre vie, vous devez vous détendre en évitant de consulter les écrans avant de vous endormir. Privilégiez un bon bain chaud, un massage, quelques heures de repos, de la lecture… Votre esprit doit se détacher de cette source stressante. Tentez également de séparer votre vie privée et votre vie professionnelle qui a tendance à déborder et à rendre le quotidien beaucoup trop complexe.

Attention à la température de la chambre

Contrairement aux idées reçues, la sueur nocturne n’est pas toujours liée à une maladie, car la température de la chambre n’est peut-être pas adaptée. En effet, les précautions sont prises pour celle des bébés, car ils ont rapidement des signes d’inconfort. Si vous voulez trouver rapidement le sommeil, il est judicieux de vous attarder sur le nombre de degrés en installant bien sûr un thermomètre.

  • Les radiateurs peuvent désormais être équipés d’un thermostat individuel. Vous pouvez ainsi régler la température avec un maximum de précision.
  • Un thermomètre est aussi le bienvenu pour que le contrôle soit intéressant.
  • Vous ne devez pas dépasser 19 degrés dans votre chambre, nous sommes donc loin de la température obtenue dans pratiquement toutes les pièces qui sont souvent chauffées à plus de 20 degrés.
  • En fonction de vos besoins et de votre literie, vous pouvez éviter une transpiration nocturne homme avec 16 degrés environ.

Cette précaution est à prendre pour toutes les chambres et même celles des enfants et de votre nouveau-né.

Attention à l’humidité

Si le médecin n’a pas constaté une sueur nocturne cancer liée à une maladie, vous avez sans doute un problème au niveau de la température ou de l’humidité. En effet, un taux doit être respecté pour que le confort soit parfait. Il existe également des thermomètres intelligents qui contrôlent en même temps le taux. Ces sueurs nocturnes causes sont peut-être favorisées par cet environnement qui ne respecte pas toutes les précautions. Le pourcentage doit se situer entre 50 et 60 %, cette fourchette est décrite comme étant idéale par les professionnels de la santé.

Il est important de préciser que si le taux est trop élevé ou trop bas, l’inconfort peut être réel, d’où l’intérêt d’investir dans un bac traditionnel ou un déshumidificateur mobile.