Avez-vous déjà entendu parler de Crit’Air ?

Crit’Air c’est un dispositif visant à un meilleur contrôle de la qualité de l’air qui a été mis en place, sous l’impulsion de Ségolène Royal, en 2016.

Dans la suite de cet article, on revient sur ce que dit la loi depuis le 1er juillet 2017 mais aussi sur ce que vous devez savoir et faire.

Sous peine, sinon, d’avoir une amende.

Crit’Air : une obligation légale

Quand on entend parler pour la première fois de la pastille Crit’Air c’est en 2015.

Ce système de vignettes pour mesurer le degré de pollution de chaque véhicule entre en application par l’adoption d’un décret en 2016.

Depuis le 1er juillet 2017, la vignette qui était jusqu’alors facultative (et simplement fortement recommandée) est devenue obligatoire.

Comment ça fonctionne ? Il existe un système de 6 vignettes (réparties par couleur).

Chacune est attribué à un véhicule en fonction de certains critères d’émission de gaz à effet de serre.

Les voitures dont la date de construction est antérieure à 1997 sont exclues de ce dispositif. Elles ne sont pas habilitées à recevoir une vignette Crit’Air. Cela va avoir quelques conséquences notables. En particulier en période d’alerte à la pollution ou tout simplement dans certaines villes.

L’amende Crit’Air : le point

En pratique, à quoi sert une vignette Crit’Air ? C’est un type de pastille qui doit vous permettre de pouvoir circuler y compris en période de circulation alternée.

De plus, il faut savoir que dans une ville comme Paris, la circulation est désormais interdite aux véhicules qui n’ont pas une pastille Crit’Air. Et ce, en semaine, de 8h à 20h. Cela veut dire que si votre voiture est très ancienne ou  qu’elle produit, pour une raison ou une autre, beaucoup de pollution, vous ne  pourrez pas rouler dans Paris.

Depuis le mois de juillet 2017, vous avez donc l’obligation d’avoir une vignette Crit’Air. Sinon, vous risquez une amende. Et ce, même si votre véhicule est peu polluant.

Quel est le montant de l’amende ?

  • Pour les petites voitures classiques, et celles des particuliers tout simplement, le fait de ne pas avoir de vignette  sera sanctionné par une amende critair d’un montant de 68€.
  • Si vous avez un poids-lourd, ou un véhicule de transport de tourisme type autobus ou car, vous aurez à payer une amende de 135€.

Pour finir, si vous avez un véhicule trop vieux pour avoir une pastille Crit’Air, alors vous pouvez avoir des restrictions de circulation, ou non.

En effet, vous n’allez pas trouver des zones et des horaires dans toutes les villes de France. En effet, c’est le cas de Paris, Lyon ou encore Grenoble. Il semblerait que les villes de Lille et Strasbourg souhaitent elles aussi rejoindre le club des villes écolo en adoptant de telles mesures.

Cela ne vaut pas que pour certains jours à certaines heures.

Comment avoir une pastille Crit’Air ?

Si vous avez besoin de votre pastille Crit’Air, sachez que c’est très simple. Vous pouvez aisément en faire la demande en ligne.