Les enfants ont tendance à être touchés par la varicelle et les adultes développent le zona. En réalité, ces deux problèmes de santé sont liés, car il s’agit d’une réactivation du virus. Toutefois, les symptômes sont beaucoup plus douloureux à cause des éruptions cutanées.

À la découverte des symptômes du zona

Le zona photo peut être assez impressionnant à cause de ces éruptions cutanées. Toutes les parties du corps sont touchées, mais elles surtout identifiées au niveau du visage et du thorax. La situation doit être prise avec le plus grand sérieux, car s’il est possible de guérir ce problème de santé, vous pouvez ressentir des symptômes pendant plusieurs années.

  • Vous avez une sensation de brûlure le long d’un nerf.
  • Une rougeur se dévoile près de 3 jours après cette douleur.
  • Comme pour la varicelle, vous avez des vésicules rouges qui apparaissent et elles sont remplies de liquide.
  • Il faut attendre 10 jours pour qu’elles sèchent complètement et 3 semaines pour identifier une disparition.
  • L’intensité de la douleur dépend des patients.
  • Vous pouvez aussi avoir des maux de tête ainsi que de la fièvre.

Que ce soit pour un zona visage ou un zona dos, vous devez consulter un médecin, car les complications existent. Le zona peut devenir très douloureux et la sensation est similaire à celle d’une sciatique. Même un vêtement sur votre peau ne peut pas être supporté. Vous souffrez alors d’une névralgie qui mérite la plus grande attention.

Est-il possible d’éviter le zona ?

Vous ne pouvez pas intervenir malheureusement, car la meilleure solution pour être à l’abri du zona cause consiste à ne pas avoir la varicelle. Dans ce cas, évitez d’être en contact avec des personnes atteintes, mais c’est une maladie qui se développe pendant l’enfance. Certains professionnels de la santé estiment qu’il est possible d’utiliser le vaccin, car il aurait une efficacité contre le zona.

Elle se développe lorsque le virus se réactive, vous devez donc renforcer votre système immunitaire pour qu’il résiste à cet assaut. Privilégiez dans ce cas une alimentation saine et équilibrée, des phases de repos suffisantes, ainsi qu’une activité physique. Ces précautions sont à prendre à 20, 30 ou 60 ans. Il faut noter que les seniors ont tendance à être les principaux concernés, car l’immunité est beaucoup plus faible.

Le zona est-il contagieux ?

Comme il s’agit d’une réactivation du virus de la varicelle, il est judicieux de s’interroger sur la contamination. Il faut savoir que les vésicules contiennent le virus de la varicelle, une personne proche de vous peut donc contracter cette dernière dans un délai de 15 jours si bien sûr elle ne l’a pas eu lors de son enfance. Soyez donc très vigilant, car le zona contagieux peut être problématique pour votre famille surtout si vous êtes en contact avec des personnes âgées. Pour limiter la propagation, vous devez adopter des règles d’hygiène très strictes en évitant les lieux publics comme les vestiaires, la piscine… Lorsque les croûtes sont encore présentes, vous êtes toujours contagieux.

En ce qui concerne les traitements, les médecins ont tendance à prescrire des antiviraux qui permettent de combattre le virus. Il faut toutefois le commencer très tôt pour constater une nette amélioration de votre état de santé. Lorsque la première vésicule apparaît, vous avez trois jours pour prendre ce médicament. Si vous avez des douleurs, des analgésiques sont nécessaires comme le paracétamol. Contrairement aux idées reçues, il est inutile de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens, car ils n’ont aucun effet. Si vous avez de l’ibuprofène dans votre pharmacie, il est préférable de le laisser et de consulter un professionnel de la santé.

Si vous êtes touché par une névralgie post-zona, des analgésiques sont primordiaux, mais en fonction de l’intensité de la douleur, il est possible d’envisager des antiépileptiques ou des antidépresseurs tricycliques. Des emplâtres sur les zones douloureuses peuvent vous apporter un certain soulagement.