Vous avez constaté une recrudescence de la gale autour de vous, et vous commencez à vous poser des questions vous concernant, à propos de cette maladie ? Il se pourrait en effet que vous ayez vous aussi été contaminé puisqu’il s’agit d’une maladie très contagieuse. Cependant, vous ne connaissez peut-être pas réellement cette affection, à quoi elle est due, ce qu’elle peut causer comme problèmes au niveau santé, quels sont les traitements possibles ? Il est vrai que lorsque l’on entend parler de la gale, on a tendance à paniquer. Cependant, soigner la gale est très simple, il ne faut donc absolument pas paniquer, pour savoir comment s’attrape la gale chez l’homme.

Quels sont les symptômes de la gale ?
Un point sur le traitement contre la gale
Et la gale du chat et du chien ?
Le bouton de gale, et les démangeaisons
Le sillon gale : qu’est-ce que c’est ?
Des photos gale pour mieux se renseigner
Le bouton gale : qu’est-ce que c’est ?
Les nodules de la gale
La contagion gale, comment cela se passe-t-il ?
La gale incubation : quel est le délai ?
C est quoi la gale exactement ?
Quel est le principe de la gale commune ?
Les différentes parties du corps concernées
La gale norvegienne, qu’est-ce que c’est ?
La gale du ciment
La gale du chat
La gale chez le chien
La gale des oreilles chien
La gale des oreilles chat : qu’est-ce que c’est ?

Comment s’attrape la gale, est-ce grave d’avoir la gale, la prevention gale, ce sont des questions auxquelles nous allons répondre pour vous tout au long de ces différents articles. Nous aborderons en effet ensemble chaque point pouvant concerner cette maladie, aussi bien pour l’homme, que vis-à-vis des animaux bien sûr.

Quelques définitions au préalable

Nous allons commencer par évoquer avec vous quelques définitions relatives à la gale : qu’est-ce que la gale commune ? Cela vous permettra de savoir exactement de quoi nous parlons. Nous évoquerons également quelques autres points comme les différents types de gale par exemple, tout au long d’un article totalement consacré à ce sujet et donc savoir comment s’attrape la gale.

B0055Y8Y7W

Quels sont les symptômes de la gale ?

Vous désirez savoir a quoi ressemble la gale ? Nous allons évoquer avec tous les symptomes de la gale afin que vous puissiez en prendre connaissance. Cela vous donnera ainsi l’opportunité de savoir ce que sont les signes et symptômes qui peuvent indiquer que vous avez été infecté par cette maladie. Une fois encore, même si c’est très désagréable, pas de panique, la gale n’est pas une maladie grave, et elle n’est pas non plus synonyme d’une hygiène de mauvaise qualité. Cela s’attrape, c’est tout !

Quels sont les modes de transmission ?

Attraper la gale, une fois encore, n’est pas grave, mais s’avère en revanche assez désagréable. Nous allons donc nous concentrer sur la gale transmission par la suite, pour que vous puissiez savoir quels sont les différentes situations qui pourraient vous exposer à la contagion gale. Ainsi, si l’un de vos proches est atteint, vous aurez la possibilité de vous en protéger.

Un point sur le traitement contre la gale


Comment se débarrasser de la gale ? Une fois encore, c’est tout simple et pas contraignant du tout. Nous allons évoquer avec vous la gale traitement dans un encart totalement dédié, qui vous donnera toutes les indications nécessaires, afin de pouvoir réaliser un traitement adapté. N’oubliez pas cependant d’éviter l’auto-médication, et de vous en remettre à votre médecin quoiqu’il arrive.

Et la gale du chat et du chien ?

Les humains ne sont pas les seuls à pouvoir attraper cette maladie. En effet, on trouve également la gale chez le chien et le chat, une maladie qui n’est pas plus grave chez eux, mais qui reste toute aussi désagréable pour nos petits compagnons, et qui devra donc être traitée en bonne et due forme.

La gale chez l homme

Enfin, nous vous parlerons d’une manière plus générale de la gale humaine, qu’il s’agisse de gale du nourrisson, ou de l’enfant, voire même de l’adulte. Soyez en tout cas tranquille, il n’y a aucune gravité, la gale étant une maladie très désagréable, mais absolument bénigne et très simple à soigner et aussi savoir comment s’attrape la gale humaine.

A quoi ressemble la gale, visuellement parlant ?
Pour savoir si vous avez ou non la gale, en tout cas, s’il existe une suspicion, il est essentiel de faire un point sur tout ce qui concerne le symptome gale. En effet, c’est en prenant le temps d’analyser ces derniers que l’on pourra réellement penser à la gale ou envisager une toute autre maladie. Plusieurs éléments peuvent en effet faire penser qu’il s’agit de la gale, il est important de les prendre en considération pour savoir si réellement il s’agit ou non de cette fameuse maladie.

Cependant, sachez que la gale symptomes n’ont rien de grave. Ils restent bénins, bien qu’ils soient excessivement désagréables au quotidien. La gale des gens propres est bien évidemment possible, comme nous vous le disions lors de nos précédents encarts, il ne s’agit pas d’une maladie qui concerne les personnes qui manquent d’hygiène. Elle peut toucher n’importe qui, sans la moindre distinction, quelle qu’elle soit.

Le bouton de gale, et les démangeaisons

On peut parler de bouton de la gale en quelque sorte, bien que ceux-ci ne soient pas réellement visibles. En effet, on va plutôt de petites vésicules, qui souvent ne sont même pas vraiment effectives. On verra apparaitre ainsi une petite ampoule au niveau de la peau, qui sera synonyme de nombreuses démangeaisons pour celui ou celle qui les porte. Et finalement, ce qui sera réellement visible, c’est plutôt la lésion de grattage, plus que le bouton gale. En effet, les démangeaisons sont telles que l’on a du mal à se contenir. Ainsi, on verra apparaître au niveau de certaines parties du corps, un grand nombre de rougeurs et de croûtes, uniquement dues au fait que l’individu se gratte au quotidien, surtout la nuit. Nous y reviendrons un peu plus tard.

Le sillon gale : qu’est-ce que c’est ?


Il se peut aussi que vous vous trouviez face à ce que l’on appelle un sillon gale : comme nous vous le disions plus tôt, la femme va creuser de minuscules petites galeries dans votre épiderme, soit la partie la plus superficielle de la peau. Et cela va donner lieu à l’apparition de minuscules sillons, nommés des sillons scabieux. On les verra principalement au niveau de l’avant du poignet, ainsi qu’entre les doigts. Cependant, ils mesurent à peine quelques millimètres de long, et ne vous sauteront donc pas aux yeux.

Des photos gale pour mieux se renseigner

N’oubliez pas qu’un diagnostic définitif ne peut être posé que par un médecin compétent. Cela dit, en attendant, rien ne vous empêche de jeter un oeil à quelques photos de la gale, de manière à voir si cela ressemble à ce que vous portez. En effet, en visionnant maladie de la gale photos, vous aurez des exemples plus précis des différents symptômes et de ce que peut causer la maladie. Cela vous aidera ainsi à vous faire une idée de ce dont vous souffrez.

La gale photo, pour avoir un aperçu visuel des symptômes
Si vous pensez avoir la gale, c’est que vous avez remarqué quelques démangeaisons au niveau de votre épiderme, vous effectuez peut-être même un grattage intensif, surtout durant la nuit. C’est en effet à ce moment-là que la réaction est la plus forte, nous poussant alors à nous gratter de manière intensive, parfois même jusqu’à ne pas parvenir à dormir. Si vous avez remarqué ce symptôme, vous êtes peut-être atteint de la gale effectivement, mais cela n’est pas sûr non plus. En effet, tant que l’on n’a pas consulté un médecin, on ne peut pas effectuer de diagnostic, car seul un professionnel de la santé sera en mesure de le faire.

Qui plus est, nombreuses sont les maladies de peau qui peuvent causer ce type de lésion ainsi que des démangeaisons, ainsi inutile de vous la jouer médecin en herbe, il faut toujours prendre un avis sérieux avant de débuter un traitement.

En revanche, rien ne vous empêche de vous faire votre petite idée, en consultant des photos gale, sur le web, de manière à savoir si éventuellement vous en êtes atteint.

Une bonne manière de savoir : consulter une image gale


Il est vrai que la gale photo est assez intéressante pour savoir si l’on est réellement infecté par la maladie. Une image de la gale peut vous donner quelques indications sur l’aspect de la maladie, notamment des lésions cutanées. On va ainsi rechercher une photo bouton gale par exemple, afin de comparer celle-ci aux nôtres, ou à ceux d’un proche qui est éventuellement infecté par la maladie.

Une photo de gale peut vous permettre en effet d’avoir une petite idée du diagnostic, et ainsi, de vous rendre par la suite chez le médecin pour savoir si c’est vraiment le cas. Mais n’oubliez pas qu’il s’agit d’une étape incontournable, et qu’il faudra absolument s’y astreindre, avant de penser à un éventuel traitement, quel qu’il soit. Vous n’êtes pas docteur, et même si votre idée est la bonne, elle doit absolument être confirmée, autrement que par la gale photo.

La gale sillon : l’un des symptômes caractéristiques
Lorsque l’on pense être atteint de la gale, on cherche à se concentrer sur les différents symptômes qui peuvent être représentatifs de cette maladie. Heureusement, il ne s’agit pas d’une affection grave, celle-ci reste totalement bénigne, même dans les cas les plus avancés, et il n’est pas du tout difficile de guérir de la gale. Cela étant, il est important de bien identifier la maladie pour qu’un diagnostic clair soit établi, et pour réagir le plus vite possible. Bien que la gale ne soit absolument pas grave, elle reste quand même excessivement désagréable à gérer, expliquant ainsi pourquoi ceux qui en souffrent sont bien contents lorsque cela s’arrête.

Nous vous parlions un peu plus tôt des boutons de la gale, ainsi que des lésions cutanées liées au grattage. Il existe un autre signe qui de son côté est bien caractéristique de la gale, et qui permet assez rapidement de savoir qu’il s’agit de cette dernière. C’est ce que l’on appelle le sillon gale. Celui-ci viendra se situer dans certaines zones du corps en particulier, et fait référence au travail des femelles, sous notre peau.

Le sillon gale : une minuscule galerie creusée par la femelle

Alors rassurez-vous tout de suite : lors du gale sillon, vous ne verrez pas apparaître soudainement un tunnel sous votre peau. N’oubliez pas que le sarcopte est un tout petit être, un simple acarien microscopique, ainsi même s’il creuse sous votre peau, vous ne pourrez pas réellement le savoir ni le sentir. C’est la femelle, qui va effectuer le sillon gale sous votre peau.

Celui-ci se trouve bien souvent au niveau des mains, plus particulièrement entre les doigts, une zone où la maladie aime se loger, bien au chaud. Lorsque l’on est infecté, on va recevoir évidemment les femelles et les mâles sarcopte. Ceux-ci vont s’accoupler à même votre peau et commencer à se reproduire. Ainsi, une fois la femelle prête à pondre, elle va se rendre sous votre peau, seulement au niveau de l’épiderme, pas plus profond, dans les couches superficielles. Elle va alors creuser de petites galeries que l’on appellera le sillon gale.

Une fois la galerie réalisée, la femelle va pondre ses oeufs, ceux-ci vont donc éclore également sous votre peau.

Le sillon gale reste cependant relativement difficile à voir, car il est minuscule, et ne fera que quelques millimètres de longueur seulement. Ainsi, il s’avèrera assez difficile à détecter au moment où vous rechercherez vos symptômes. Pensez à regarder au niveau de vos mains, c’est un endroit privilégié pour les femelles, qui s’y sentent particulièrement bien, surtout entre les doigts comme nous vous le disions précédemment.

Les boutons de gale : pas toujours visibles

Comme nous vous l’expliquions un peu plus tôt dans les précédents encarts de ce dossier dédié à la gale, cette maladie de la peau contagieuse est liée à l’arrivée de minuscules petits parasites, les sarcoptes, qui viennent en quelque sorte coloniser une grande partie de votre peau. Cependant, contrairement à ce que l’on croit, ceux-ci ne piquent pas. Ils sont même totalement innocents finalement. On va généralement développer une réaction à leur contact, qui n’est pas lié à une agression venant de ces derniers, et cela va effectivement déclencher l’arrivée de boutons de gale, qui sont davantage des petites vésicules de taille minuscule. Ne vous attendez pas, comme avec la varicelle par exemple, à de grosses lésions, car ce n’est pas toujours le cas.

Si certains vont développer des petits boutons bien visibles, d’autres en revanche ne seront victimes que de toutes petites vésicules, qui sont à peine visibles. Ainsi, tout le monde ne réagit pas de la même façon à la gale. Quoiqu’il en soit, cette maladie provoque effectivement de petites lésions cutanées, pouvant ressembler à des boutons gale. Mais finalement, ce qui marque le plus, c’est surtout les lésions dues au grattage. Le bouton de son côté, sera une vésicule, comme une petite ampoule, qui sera située à l’extrémité des sillons (nous vous parlerons de ces derniers dans un article à venir). En revanche, des nodules peuvent faire leur apparition, mais ils sont assez peu visibles.

Les nodules de la gale

Il se peut aussi que vous soyez atteint de nodules scabieux. Ce sont des petites lésions de couleur rouge à violette, mais qui généralement se trouvent sur les parties génitales masculines. Il est donc relativement rare qu’on puisse les voir sur le reste du corps, bien qu’il y ait des exceptions.

Les démangeaisons et leurs conséquences

En revanche, la gale provoque des démangeaisons telles qu’il est difficile de s’empêcher de se gratter. Ainsi, on verra arriver des rougeurs et des croûtes sur toutes les parties du corps qui peuvent démanger. On pourra citer bien entendu les mains et la partie à l’intérieur des doigts, les coudes et avant bras, l’avant du poignet, le nombril, les cuisses, les organes génitaux masculins, les mamelons et les fesses. En général, la gale ne va pas atteindre le dos ni le visage, sauf quand il s’agit d’une gale hyperkératosique, où les lésions peuvent se propager absolument partout.

———

Comment attraper la gale ?
Depuis toujours, on aime se moquer de cette maladie qu’est la gale. En effet, on emploie certaines expressions qui implique que ceux et celles qui en sont victimes puissent manquer d’hygiène notamment, alors que ce n’est généralement pas le cas. On utilisera par exemple l’insulte « chien galeux » à outrance, alors que finalement, la gale n’est pas synonyme de salissure, mais tout simplement d’un minuscule acarien, qui peut assez facilement s’incruster dans votre quotidien, même si vous avez une hygiène parfaite.

On pense souvent que la gale transmission est relativement difficile, et qu’il faut réellement avoir un mode de vie déplorable pour l’attraper. C’est totalement faux. En effet, attraper la gale est aussi simple que d’avoir un rhume finalement, ainsi n’importe qui peut en être victime, en dépit d’un mode de vie très sain. Il suffit que vous croisiez le chemin de ce minuscule parasite, et vous pourriez vous aussi vous retrouver ennuyé et infecté par la maladie.

D ou vient la gale ? Elle provient en effet de ce petit parasite qu’est le sarcopte, et qui n’est pas plus grand qu’un acarien. Difficile de trouver plus petit, on ne peut pas le voir à l’oeil nu, c’est un organisme microscopique, ce qui en fait aussi un ennemi totalement invisible, expliquant que l’on puisse ainsi être confronté à la transmission gale même lorsque l’on n’a rien demandé, et que l’on vit dans une maison impeccable, en se douchant plusieurs fois par jour. Cela peut aller très vite !

Rassurez-vous une fois encore, si la gale n’est pas une maladie liée à l’hygiène, elle n’est pas grave non plus et vous pourrez vous en débarrasser très facilement et rapidement.

La contagion gale, comment cela se passe-t-il ?

Contrairement donc, à ce que l’on pourrait croire, la contagion gale est particulièrement forte et surtout facile. Il suffit en effet d’être en contact avec une personne qui en est infectée pour commencer à développer les symptômes après un certain temps. Ainsi, la gale contagion se passe très simplement, notamment lors d’un contact avec une personne qui est infectée, mais aussi lorsque l’on se retrouve en présence de sa literie ou de ses vêtements. Le simple fait d’emprunter un t shirt à une personne victime, peut impliquer une contagion gale très facilement.

Le délai d’incubation gale

Comme pour toutes les maladies, vous n’allez pas ressentir de symptômes de la gale immédiatement après avoir été infecté. Il existe en effet un délai de gale incubation, qui implique que cela prendra quelques jours ou quelques semaines, avant que vous ne commenciez à ressentir les démangeaisons, ou que vous ne constatiez un sillon gale entre vos doigts. Pensez-y donc, et ne vous inquiétez pas, dès les premiers symptômes, vous allez pouvoir agir immédiatement, et avec le bon traitement. Pas de panique, la gale, ce n’est pas grave !

Un point sur la contamination gale
Avez-vous remarqué combien la gale est une maladie qui a mauvaise réputation ? En effet, au travers les âges, on a eu tendance à attribuer cette maladie notamment à un certain manque d’hygiène. On considère depuis très longtemps que la gale est en quelque sorte, une maladie sale, liée au fait que l’on vive dans des conditions assez difficiles, alors que ce n’est pas le cas.

En effet, dès lors que l’on s’intéresse à la contagion gale, on se rend compte à quel point chacun d’entre nous peut se retrouver confronté à la contamination gale, même en prenant certaines précautions bien sûr. On peut quand même éviter certaines déconvenues en anticipant, surtout quand on sait qu’une personne de notre entourage est atteinte. Nous allons tout vous dire sur la contagion gale, pour que vous puissiez ne plus avoir de toute sur le sujet.

Le contact direct

En premier lieu, la contamination gale se fait bien entendu par le biais d’un contact direct. Il peut s’agir de son enfant, que l’on prend dans ses bras ou à qui l’on tient la main, un collègue de travail à côté de qui l’on travaille toute la journée, son partenaire sexuel avec lequel on dort et avec qui on a un contact physique très direct. Cela en fait notamment une IST, ou infection sexuellement transmissible, bien que cela ne soit qu’en rapport avec le contact de la peau, et non le contact sexuel en définitive.

Ainsi, on peut attraper la gale par le biais d’un contact peau contre peau ou par le biais d’une grande proximité au quotidien. Et les parasites étant invisibles à l’oeil nu, il n’est pas forcément facile de reconnaître une personne qui a été infectée par la maladie malheureusement.

Les vêtements, la literie

On peut également contracter la gale en étant en contact avec la literie d’une personne qui a été contaminée par exemple, ou lorsque l’on porte les vêtements d’un malade. En effet, les parasites se trouvent un peu partout, et ceux-ci peuvent facilement se transmettre avec un t shirt, un gilet, un pantalon, ou n’importe quel textile qui aurait été au contact de la peau d’une personne infectée.

De ce fait, si vous avez autour de vous une personne qui est atteinte de la gale, évitez de dormir avec cette dernière, ou tout simplement dans son lit. Pensez également à ne pas porter ses vêtements de manière à ne pas vous faire contaminer bien sûr.

Avec ces petits gestes préventifs, vous pourrez facilement éviter la contagion gale, mais encore faut-il savoir qui est atteint dans son entourage, parfois cela ne se voit pas, et ne se sait pas.

Une fois encore, on ne panique pas en cas de gale contagion, car il s’agit d’une maladie bénigne, sans danger, sans conséquence, juste désagréable.

Un point sur le temps d incubation de la gale
Avez-vous déjà entendu parler de ce que l’on appelle le temps d’incubation ? Il s’agit du délai correspondant à la période située entre l’infection par une maladie, et les premiers symptômes. Cela signifie que l’on peut être malade sans le savoir durant une période donnée, et il n’existe pas réellement moyen de le prévoir, justement parce que l’on ne ressent pas le moindre signe d’une quelconque maladie.

Ainsi, comme pour de nombreuses infection, il existe un temps d’incubation gale, durant lequel vous pourrez être infecté par le sarcopte mais sans forcément en être vraiment au courant. Ainsi, ne vous inquiétez pas pour autant, c’est tout à fait normal. Cependant, il se peut que vous ayez été en contact avec une personne ayant la gale il y a quelques jours, pensant que vous n’avez rien puisque pas de symptômes, en oubliant que ceux-ci peuvent se déclencher un peu plus tard.

La gale incubation : quel est le délai ?

Sachez que le délai peut s’avérer relativement long. En effet, en fonction du niveau d’infestation, on remarque un temps de 1 à 6 semaines d’incubation, avec une moyenne à 3 semaines environ. Cela veut dire qu’après avoir été en contact avec une personne ayant déclaré la gale, vous pouvez ressentir d’éventuels symptômes liés à la contagion jusqu’à un mois et demi après. Sachez donc être attentif durant toute cette période, afin de voir si éventuellement, vous avez été contaminé, et pour agir le plus vite possible après le début des symptômes pour que cette période ne soit pas trop désagréable pour vous. Il faut pouvoir agir rapidement.

Quel délai d’incubation gale en cas de rechute ?

Quand on ne respecte pas le traitement comme il se doit ou les recommandations qui l’accompagnent, il se peut tout à fait que l’on se retrouve ré-infesté. Rassurez-vous, cette fois vous le saurez très rapidement. En effet, dans ce cas précis, le nouveau délai d’incubation gale sera de 1 à 3 jours. De ce fait, si vos symptômes reviennent très vite, c’est que vous n’avez pas forcément été traité comme il se doit. Nous en parlerons davantage dans les articles liés au traitement de la gale.

Comment se débarrasser de la gale ?
Vous revenez de chez votre médecin et celui-ci a posé le diagnostic ? Cela n’a pas encore été fait, mais vous pensez que vous avez quand même de fortes chances d’avoir attrapé la gale ? N’oubliez pas que seul un professionnel de la santé peut établir un réel diagnostic, quelle que soit la maladie en question. Quoiqu’il en soit, vous vous demandez sans doute à présent quel est le traitement contre la gale.

Nous en avons déjà parlé de manière succincte durant ce dossier : la gale est une maladie particulièrement simple à traiter, qui ne nécessite pas de traitement très important. En effet, très facilement, il est possible d’en finir avec ce petit parasite qu’est le sarcopte, même si celui-ci vous gâche la vie.

On n’imagine d’ailleurs pas combien il est simple de se débarrasser de cette maladie, quand on voit à quel point celle-ci est désagréable au quotidien, et combien les effets se font ressentir. Néanmoins, généralement, en une nuit, c’est réglé.

En revanche, il sera absolument nécessaire de prendre quelques précautions au moment du traitement, pour éviter d’être infesté à nouveau dans les jours qui viennent. Ainsi, il s’agit d’un traitement gale qui concerne le corps, mais qui doit également être étendu au linge de maison par exemple, pouvant contenir quelques sarcoptes encore.

La gale traitement : on se rend chez le médecin d’abord

Soigner la gale est donc plutôt facile, mais cela va débuter malgré tout par une visite chez le médecin. Celui-ci pourra ainsi vous donner des indications précises sur la maladie et réaliser un vrai diagnostic. C’est la toute première étape du traitement.

Elle est indispensable, car certains symptômes de la gale et d’autres maladies sont similaires : ainsi, si vous effectuez un traitement gale alors que vous ne l’avez pas, il se pourrait que vous vous retrouviez avec une aggravation de vos symptômes, si vous aviez en fait contracté une toute autre maladie. Sans consulter son médecin rien n’est donc envisageable.

Traiter la gale comme il se doit

Par la suite, vous allez donc passer au vif du sujet, concernant le remede contre la gale. Il faudra ainsi vous concentrer sur ce dernier, qui sera relativement simple. Mais il faudra respecter un certain protocole.

En général, on effectue la gale traitement le soir. On commence par prendre un bain pour se laver entièrement. Une fois que cela est fait, on va généralement utiliser un traitement de la gale sous la forme d’un produit par voie externe, à appliquer sur tout le corps. Il sera nécessaire de se coucher dans des draps propres. Puis vous pourrez passer la nuit avec votre produit sur le corps, et enfin, vous laver le lendemain matin pour le rincer. Il faudra une seconde fois, changer vos draps. Le tour sera joué !

Le traitement préventif gale

Maintenant que vous avez traité votre maladie, il sera nécessaire de faire en sorte que celle-ci ne revienne pas à la charge. Pour ce faire, il faudra mettre en oeuvre un certain nombre d’actions ayant pour but d’éviter une ré-infestation après le traitement.

La prevention gale commence par le fait de laver tous les vêtements qui ont été en contact avec votre peau. Il en va de même avec tout le linge de maison, les serviettes, ainsi que les draps. De cette manière, vous pourrez éliminer tous les derniers individus, ayant élu domicile dans le linge.

Traiter la gale ne sert à rien si l’on ne passe pas par cette étape indispensable.

Et après le traitement ?

À savoir : les démangeaisons que vous ressentez peuvent se poursuivre pendant un délai relativement long après le traitement. En effet, même si les parasites sont décimés, ce sont souvent leurs déjections qui causent le prurit dont vous êtes atteint. Il sera ainsi important de ne pas paniquer si ces symptômes persistent après 15 jours.

Au delà, cela signifiera qu’il faudra réitérer le traitement.

——

La gale commune : c’est quoi ?
On entend assez souvent parler de la gale. Il est vrai que c’est une maladie bien connue, plutôt commune, mais qui peut s’avérer assez effrayante quand on ne la connait pas. On souhaite alors savoir qu est ce que la gale, surtout si l’un de nos proches a été infecté par cette maladie qui bien que très commune, est associée au niveau des croyances populaires, à des idées relativement désagréables.

On pense en effet souvent que la gale maladie est associée, par exemple, à la saleté, alors que c’est tout simplement une maladie ultra contagieuse, qui peut être transmise même si l’on a une très bonne hygiène. Cela n’a absolument aucun rapport contrairement à ce que l’on pourrait penser spontanément.

C est quoi la gale exactement ?

La gale est donc une maladie, qui est générée par un tout petit être de la famille des acariens, un parasite, qui va venir se loger au niveau de votre peau. Celui-ci s’appelle le sarcopte, il est à l’échelle microscopique ainsi vous ne pourrez absolument pas le voir à l’oeil nu et évidemment, il ne vous sera absolument pas possible de l’éviter, puisqu’il est invisible.

On trouve cette maladie dans toutes les classes sociales, partout dans le monde, et l’âge ou les mesures d’hygiène qui sont appliquées au quotidien n’ont aucun rapport avec la maladie. On peut se laver plusieurs fois par jour et attraper la gale tout simplement par contagion, sans pour autant avoir la moindre saleté sur soi. C’est donc un concept qu’il faut oublier, puisque celui-ci est totalement fallacieux.

Quel est le principe de la gale commune ?

Comme nous vous le disions un peu plus tôt, on attrape la gale par contagion. Le petit parasite répondant au doux nom de sarcopte se loge dans votre peau, mais aussi sur vos vêtements, sur la literie, en bref sur tous les tissus qui ont été en contact avec vous. La gale commune est très fréquente et elle est considérée comme une infection sexuellement transmissible, bien que l’on puisse l’attraper sans qu’il n’y ait le moindre contact sexuel, même seulement en portant un vêtement provenant de la personne qui a été infectée. Le parasite s’installe dans les couches superficielles de la peau, en creusant de minuscules galeries, où la femme va pondre ses oeufs. Et les déjections ainsi que la présence génère les symptômes dont nous vous parlerons par la suite.

Les autres formes de la maladie de la gale

Il existe, chez l’être humain, deux autres formes de gale. C’est la gale profuse et la gale hyperkératosique. C’est finalement la même maladie, à quelques détails près. En effet, cela signifie surtout que la peau porte un peu plus de parasites. Si c’est le cas, les patients souffriront davantage puisque les parasites pourront gagner la totalité du corps. La contagion est donc plus forte, puisque les parasites sont présents en plus grande quantité. Ce n’est pas pour autant que la maladie est plus grave dans le fond, elle est juste plus avancée et les symptômes seront donc également un peu plus fort. Il n’y a cependant pas de quoi s’inquiéter outre mesure, quoiqu’il en soit.

La gale humaine : quelques explications supplémentaires
Nous allons pour clôturer notre dossier consacré à la gale, vous parler un peu plus de la gale chez l’être humain, notamment parce que l’on peut se sentir angoissé dans certaines situations, par exemple quand il s’agit de gale du nourrisson par exemple. Cela est-il grave ? Quelles sont les conséquences de cette maladie ?

En premier lieu, sachez que pour le nourrisson comme pour l’adulte, la gale enfant n’a pas de répercussion particulière sur la santé, ce n’est pas une maladie grave, simplement elle est particulièrement désagréable, à cause des déjections des sarcoptes notamment, qui vont créer une réaction assez forte au niveau épidermique. Ainsi, la gale enfant peut être assez impressionnante, de par les petites rougeurs et lésions sans gravité qui seront causées, mais ne vous inquiétez pas, les conséquences seront inexistantes à l’issue de la maladie.

Peut-être vous demandez-vous également si la gale des oreilles peut être transmise à l’homme ? Ou souhaitez-vous savoir si la maladie peut atteindre des parties comme le visage par exemple ? De même, vous avez peut-être entendu parler de certaines autres formes de gale aux noms différents, et vous souhaitez éventuellement en savoir plus ? Nous allons traiter toutes ces questions ensemble.

Les différentes parties du corps concernées

La gale, chez l’être humain, ne touche pas une partie du corps en particulier, comme cela peut être le cas chez l’animal. Par exemple, sachez que la gale des oreilles n’est pas transmissible à l’être humain, ainsi ne vous inquiétez pas si vous ressentez des démangeaisons dans votre conduit, vous n’avez pas la gale, c’est certain. La gale visage est très rare, elle ne touche que ceux qui sont soumis aux formes plus graves de la maladie, comme la gale profuse ou hyperkératosique. Le reste du temps, quand il s’agit de la forme commune de la maladie, on ne constate pas de gale visage.

D’autres sortes de gale ?

Nous allons ensuite faire un point sur les autres formes de gale qui existent, et qui ne sont pas forcément en rapport direct avec la maladie telle qu’on la connait, qui est la gale sarcoptique. Nous ferons donc un point sur les différents termes, afin que vous puissiez être bien informé, et que vous ne ressentiez pas d’appréhension particulière vis-à-vis de cette maladie, qui rappelons-le est désagréable car elle démange énormément, mais vraiment commune et bénigne. On ne panique pas, on se traite convenablement, et c’est terminé, pour l’enfant comme pour les adultes.

D’autres appellations de la gale
Il n’existe qu’une seule forme de gale à proprement parler, bien que certaines aggravations aient pu apporter de nouveaux termes, qui correspondent pourtant toujours à la même maladie à la base. En effet, c’est généralement la gale commune dont on parle, que l’on peut également appeler la gale sarcoptique.

Pourquoi cette appellation ? Celle-ci est uniquement liée au fait que le petit parasite concerné s’appelle le sarcopte. Celui-ci a donc donné son nom à la maladie, ou en tout cas à cette variante. On parle également de gale sarcoptique c’est l’animal, de manière à bien la différencier des autres formes de maladie, qui existent chez le chien ou le chat, mais qui ne sont pas présentes chez l’être humain.

Au delà de cette forme, on peut aussi trouver ce que l’on appelle la gale profuse, la gale norvegienne ou la gale du ciment, ce sont des termes que l’on voit souvent passer. Mais à quoi correspondent-ils exactement ? Nous allons faire un point sur ces différents termes.

La gale norvegienne, qu’est-ce que c’est ?

Il ne faut pas s’y tromper, la gale norvegienne n’est pas une maladie qui nous arrive tout droit de Scandinavie et qui porte des caractéristiques différentes de celle que l’on peut attraper ici en France. C’est la même maladie, on l’appelle également la gale kératosique, et elle a pour propre d’être une forme plus avancée de la gale commune, tout simplement. Celle-ci va alors prendre d’assaut aussi le visage et le dos. Il en va de même pour la gale profuse, qui répond aux mêmes caractéristiques, et qui n’est donc pas, elle non plus, une « nouvelle » maladie.

La gale du ciment

Avez-vous déjà entendu parler de ce que l’on appelle la gale du ciment ? Ici on parle d’une toute autre maladie en revanche, qui n’a d’ailleurs pas grand chose à voir avec la gale finalement. Aucun parasite n’est incriminé dans cette affection, ce n’est pas une dermatose parasitaire. C’est effectivement une maladie qui touche les ouvriers qui ont pour habitude, au quotidien, de toucher du ciment ou du plâtre.

Bien qu’il n’y ait pas de rapport direct au niveau de la nature de la maladie, on remarque des symptômes similaires, notamment au niveau des mains, et plus particulièrement des doigts. La peau est abîmée entre ces derniers, plus épaisse, craquelée, comme pour la gale commune. Cela est tout simplement du au fait que la personne concernée par cette maladie manipule au quotidien du ciment ou du plâtre. Ces petites lésions causent également des démangeaisons et des lésions de grattage.

En apparence donc, la gale du ciment peut être assez similaire à la gale commune, mais l’appellation ne met pour autant pas les deux maladies dans le même sac si l’on peut dire, puisqu’elles n’ont pas du tout la même cause, et qu’aucun parasite n’est concerné dans le cas de la dermatite liée au ciment.

Les différentes parties du corps touchées
Lorsque l’on parle de la gale chez les animaux, on va avoir tendance à bien différencier les formes de maladie. On trouvera ainsi la gale des oreilles par exemple, ou la gale du corps. Ce n’est bien sûr pas le cas chez l’homme, où la maladie est toujours la même, sous des formes plus ou moins importantes. Ainsi, en premier lieu, vous pouvez vous rassurez, si votre chat a attrapé la forme auriculaire, il ne risquera pas de vous la transmettre. La maladie restera donc chez lui, et n’ira pas se loger dans vos propres oreilles.

De même, il n’existe pas d’autres formes de gale qui se concentre sur une seule partie du corps. On peut éventuellement évoquer la gale main, tout simplement parce que la gale commune a tendance à se loger à cet endroit, notamment entre les doigts, mais cela ne signifie pas non plus qu’il n’y a pas de sarcoptes ailleurs sur le corps, bien au contraire. C’est simplement que certains symptômes sont un peu plus visibles sur les doigts et les mains qu’ailleurs.

Les Meilleurs livres sur la gale

Pas de différenciation de la maladie

De même, la gale visage n’existe pas à proprement parler, et généralement quand on attrape la gale commune, on n’a pas de lésion au niveau du visage. Seules certaines formes de la maladie peuvent conduire à ce genre de souci.

Il s’agira alors de la gale profuse et de la gale kératosique, que l’on appelle aussi la gale norvégienne. Ces formes plus avancées peuvent causer des lésions ailleurs sur le corps, à cause de la présence très concentrée en sarcoptes, ce qui n’est pas le cas quand il s’agit d’une gale commune. Dans ce cas précis, on pourra alors voire des symptômes gale visage, mais uniquement dans cette situation.

Ainsi, pour conclure, on peut donc mettre l’accent sur le fait que la gale touche d’une manière générale toutes les parties du corps, bien qu’elle se concentre sur les mains, les jambes, le ventre, les avant-bras et poignets, et qu’il est rare qu’elle prenne d’assaut le visage et le dos.

Les animaux aussi, peuvent attraper la gale
Malheureusement, nous ne sommes pas les seuls à être victimes de la gale. Cette maladie ne touche pas uniquement les êtres humains, et peut tout à fait concerner aussi vos chers animaux de compagnie, qui sont sensibles au parasites d’une manière générale, et dont la vie en extérieur peut en effet supposer une certaine exposition à certaines de ces maladies justement. De ce fait, il se peut que vos petites bêtes attrapent elles aussi la gale, sauf que la maladie ne sera pas tout à fait comparable à celle que nous attrapons nous, en tant qu’êtres humains.

La gale du chat ou la gale chez le chien prennent effectivement différentes formes. Il peut s’agir par exemple d’une simple gale des oreilles. Celle-ci n’est pas tellement grave et ne touchera que cette partie du corps. En matière de gale du chien ou du chat, la plus grave sera plutôt celle qui touche le corps entier. Dans ce cas précis, il faudra envisager un traitement rapide, car le pronostic vital de l’animal pourra en effet être engagé à postériori, si la maladie n’est pas prise à temps. Quoiqu’il en soit, il est nécessaire d’être attentif à tous les signes qui pourraient indiquer que votre animal est malade, car si vous réagissez de manière tardive, il sera peut-être trop tard.

La gale du chat

Vous avez l’impression que votre petit compagnon a un problème au niveau des oreilles ? Ou pire encore, il dispose de lésions au niveau du corps ? Il se peut qu’il ait attrapé une forme de gale du chat. Il existe en effet plusieurs formes de maladies, et il est tout à fait possible que votre animal ait pu être confronté aux parasites causant ces infections. Nous allons vous parler de la gale chez le chat dans un article consacré à nos matous en particulier, afin que vous puissiez adopter les bons gestes en cas de problème.

La gale chez le chien

Le chien peut tout à fait attraper cette maladie, il s’agira de la gale du chien, pouvant toucher, tout comme le chat, les oreilles ou l’ensemble du corps. Une fois encore, sachez que cela peut être potentiellement grave, et nous vous conseillons de ne pas prendre ce problème à la légère, car il peut s’avérer fatal chez le chien, si le traitement n’est pas administré au bon moment. Songez donc à vous tenir prêt et surtout à penser à surveiller votre animal en permanence.

Qu’en est-il de la gale chez le chien ?
Comme nous vous l’expliquons depuis le début de ce dossier, la gale chez l’homme n’est pas une maladie grave. En revanche, elle peut l’être chez l’animal. Il est vrai que nous ne sommes pas pourvus d’un pelage, et cela implique que les surinfections, chez l’être humain, sont moindres, car la peau aura davantage tendance à rester propre qu’un pelage bien fourni. Pour ces raisons, il faudra être prêt à agir si votre chien commence à présenter certains symptômes relatifs à une gale, quelle qu’elle soit.

Ces animaux peuvent présenter divers types de maladies de ce genre, selon les parties du corps. D’un côté, on trouve la gale des oreilles du chien, qui est due à un parasite bien particulier. De l’autre, on trouvera aussi la gale du chien plus générale, qui de son côté va atteindre le corps tout entier. Celle-ci sera évidemment un peu plus ennuyante à traiter et à supporter pour l’animal. Si celui-ci n’est pas traité à temps, la gale du chien peut s’avérer potentiellement grave. Il faut savoir également que certaines formes de gale chien sont transmissibles à l’homme. Nous allons donc faire un point global concernant toutes les formes de cette maladie assez redoutée chez l’animal.

La gale des oreilles chien

Un peu plus tôt, nous évoquions avec vous la possibilité que votre chat attrape une maladie qui ne touche que ses oreilles. C’est pareil chez les toutous : ceux-ci peuvent en effet être touchés par la gale chien des oreilles, que l’on nomme aussi la gale auriculaire. Elle ne va concerner que cette partie de son anatomie. On peut effectuer facilement le diagnostic en constatant la présence de croûtes au niveau du conduit, assez foncées. Le chien va également ressentir beaucoup de démangeaisons au niveau de ses oreilles en étant atteint de cette maladie. On pourra appliquer un traitement local facile à administrer et sans danger pour en finir avec cette affection bénigne.

Quand la gale du chien touche le corps

La gale du corps est plus grave mais plus rare aussi que celle qui touche uniquement les oreilles, heureusement. Le chien aura malheureusement des démangeaisons très intenses sur l’ensemble du corps, et devra se soumettre à un traitement plus long et plus lourd pour en venir à bout. Pire encore, si vous ne réalisez pas le traitement rapidement, votre animal pourrait subir des complications et des infections qui pourraient lui coûter la vie. Ainsi, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire dès les premiers signes pour éviter ce genre de problème irréversible. On doit également penser à isoler son animal pour qu’il n’aille pas contaminer d’autres sujets, et on désinfectera bien tous les locaux concernés.

Un point sur la gale chez le chat
La gale du chat est une maladie qui peut prendre plusieurs formes différentes. En effet, il sera nécessaire de bien faire la différence entre la gale oreille chat, ainsi que ce que l’on appelle les gales de corps, qui ne répondent pas aux mêmes symptômes ni aux mêmes parasites d’ailleurs. Nous allons donc faire la distinction entre les deux tout au long de cet article totalement consacré à nos amis les matous, qui sont en effet nombreux à attraper cette malheureuse maladie durant leur vie. Il faudra se tenir prêt à administrer le bon traitement au bon moment pour éviter les déconvenues.

La gale des oreilles chat : qu’est-ce que c’est ?

Comme nous vous le disions, le chat peut être atteint de deux types de gale, et la première est la gale des oreilles chat. Celle-ci ne va toucher donc que cette partie du corps, et c’est souvent chez les individus qui ont été en contact avec d’autres anomaux qu’elle se déclenche. Elle est due à un animal microscopique de la famille des acariens, nommé otodectes cynotis, et celui-ci va également coloniser les oreilles du chien par ailleurs.

Ainsi, cet acarien va vivre sa vie dans les conduits d’oreille de nos animaux. Les symptômes sont une démangeaison importante au niveau des oreilles et de la tête. L’oreille produit également beaucoup de cérumen et celui-ci adopte une couleur assez foncée. Il se peut qu’une odeur étrange se dégage des oreilles de votre chat si celui-ci a été infecté par maladie.

Vous allez devoir mettre en place un traitement rapidement, généralement il s’agit de traitement locaux qui seront administrés au niveau des oreilles, visant à tuer les acariens et leurs oeufs également.

La gale des chats : le corps

Certaines formes de gale vont également toucher le corps entier de l’animal, et bien souvent ce sont des maladies qui sont un peu plus graves, et qui peuvent éventuellement être transmises à l’homme (sur qui elles n’auront pas le même impact que sur l’animal).

Deux gales existent alors, d’un côté la gale sarcoptique, qui ressemble à la nôtre puisqu’elle concerne aussi le sarcopte, et qui peut éventuellement toucher le chat aussi (bien que le chien y soit un peu plus sensible). La seconde est la gale notoédrique, celle-ci touche réellement les chats de manière plus particulière. On la trouve assez rarement en France cependant, mais plus fréquemment en Italie.

Les symptômes sont les mêmes : des démangeaisons au niveau de la tête, des oreilles, de l’abdomen, du cou. Le problème majeur se situe dans les surinfections bactériennes qui causent des dommages collatéraux très importants, notamment des affections débilitantes irrémédiables.

En revanche, la gale chez le chat se guérit très facilement, à condition bien entendu d’administrer le traitement à temps.