Certaines manifestations physiques sont disgracieuses, mais elles ne sont pas toutes handicapantes. De ce fait, cette kératose pilaire est bénigne, mais il s’agit tout de même d’une affection bénigne. Nous vous proposons un rapide tour d’horizon pour que vous puissiez en apprendre davantage.

Quels sont les profils les plus concernés ?

Cette kératose ne touche pas toute la population, mais il s’agit tout de même de l’une des maladies de peau les plus fréquentes. De ce fait, près d’un quart de la population a tendance à être concernée par cette surproduction de kératine. Il est possible de dresser un profil pour ces petits boutons qui apparaissent à l’arrière de vos bras.

  • Les jeunes adultes sont principalement concernés.
  • Il y a également un pic au cours de la puberté.
  • Généralement, elle se développe surtout pendant les 10 premières années de la vie.
  • Des études nous apprennent que les moins de 30 ans sont 40 % à être concernés.
  • Les femmes seraient aussi un peu plus touchées que les hommes avec une domination assez nette de 61 %.

Ce sont des statistiques, car la kératose actinique peut se développer chez tous les patients, certains décident de consulter alors que d’autres non, cela pourrait d’ailleurs expliquer le faible pourcentage pour ces messieurs. De plus, il faut savoir qu’elle a un caractère génétique à ne pas mettre de côté, car près de 50 % des personnes qui consultent pour cette affection bénigne ont déjà cette dernière au sein de la famille.

A la découverte des symptômes de cette affection

Il suffit de toucher votre peau pour constater que la sensation n’est pas forcément très agréable. Vous aurez tendance à découvrir un toucher assez rugueux, voire très rêche. De petites papules se développent donc sur votre bras par exemple et généralement, les personnes avec une peau sèche sont principalement concernées. D’autres symptômes sont connus par les professionnels de la santé, ils ont déjà remarqué une diminution du nombre de poils, car les pores sont obstrués. Généralement il y a des rougeurs ainsi qu’une inflammation.

Vous devez également regarder vos bras avec la plus grande rigueur, car ils sont souvent concernés par cette kératose pilaire traitement. C’est la face externe qui reste au centre de cette affection bénigne, mais des patients ont déjà constaté des manifestations au niveau du visage et plus précisément dans la zone autour des sourcils, les fesses et même les cuisses.

Certes, les patients veulent absolument consulter un dermatologue pour supprimer cet aspect disgracieux, car en réalité, cette affection n’entraîne pas une véritable gêne.

Il existe un traitement

Pour une kératose actinique photo, vous ne devez pas avoir recours à l’auto-médication, car elle est déjà néfaste pour soigner un rhume, alors elle est aussi problématique pour des problèmes de peau. Vous ne pouvez pas valider le diagnostic à 100 %, car vous n’êtes pas un médecin. Ce dernier et un dermatologue pourront annoncer que vous souffrez d’une kératose solaire. Il aura ainsi les connaissances nécessaires pour vous proposer un traitement adapté à base d’urée. Il peut aussi vous proposer de l’acide salicylique.

  • Réalisez également un peeling pour enlever toutes les aspérités.
  • Un traitement aux acides de fruits est le plus efficace, mais le pourcentage ne doit pas dépasser 20 .
  • Utilisez également un savon surgras afin d’améliorer l’hydratation.
  • Au cours de votre douche, une crème émolliente peut être envisagée.
  • Oubliez les vêtements qui occasionnent une gêne particulière comme une matière synthétique.
  • Il est aussi préférable d’éviter les pulls qui sont trop proches de votre corps, ils peuvent entraîner des démangeaisons.

Si vous ne constatez aucune amélioration dans les prochains jours malgré toutes les précautions et les traitements, il est sans doute nécessaire de consulter à nouveau un spécialiste qui pourra vous conseiller le programme à entreprendre et il proposera sans doute un autre traitement un peu plus performant en fonction de l’évolution.