Vous avez des vésicules qui apparaissent au niveau des pieds ou des mains et plus particulièrement sur les doigts ainsi que les orteils. Vous êtes peut-être confronté à une dyshidrose qui nécessite une consultation chez le dermatologue pour qu’il puisse évaluer la situation.

Est-il possible d’éviter la dyshidrose ?

Il s’agit d’une forme d’eczéma qui se développe chez de nombreuses personnes, mais elle est visible au niveau des extrémités du corps. Vous n’avez toutefois pas des plaques, mais uniquement des vésicules qui se remplissent d’eau. Par la suite, elles sèchent et le visuel n’est pas très agréable. Ce n’est toutefois pas le seul point faible, car vous avez également des démangeaisons et des brûlures plus ou moins vives. Il est par contre déconseillé de les gratter, car vous pourriez aggraver la situation.

  • Vous devez agir comme si vous aviez une mycose, il faut alors laver régulièrement vos mains et vos pieds en les séchant avec précaution.
  • Si vous avez tendance à transpirer, il est préférable de laisser les pieds et les mains à l’air libre.
  • La dysidrose se forme surtout lorsque l’humidité est au rendez-vous.
  • Des bijoux peuvent aussi être responsables surtout lorsqu’ils sont conçus avec des matériaux bas de gamme. C’est le cas pour les versions fantaisistes qu’il est judicieux d’enlever rapidement.

Les causes de la dishydrose

Nous avons déjà évoqué l’humidité, mais elle n’est pas la seule au même titre que cette allergie aux matériaux. Soyez vigilant si vous touchez du chrome, du cobalt ou encore du nickel. Généralement, les conséquences sont rapides et c’est aussi le cas pour les plastiques. L’été est la période la plus propice pour que ces vésicules apparaissent, car la transpiration est beaucoup plus forte. Vous avez donc une dyshidrose pied ou une dyshidrose main. Pensez à laver régulièrement les extrémités de votre corps en vous attardant sur le séchage.

Les professionnels de la santé estiment que le tabac est aussi un facteur aggravant comme c’est le cas pour de nombreuses maladies. Enfin, il ne faut pas évincer les mycoses au même titre que l’atopie. Dans ce contexte, c’est un antécédent familial qui est la cause de ce développement qui nécessite un diagnostic précis. Généralement, deux formes sont identifiées. Les vésicules correspondent à cet eczéma dyshidrosique et vous avez aussi des rougeurs.

La dyshidrose est par contre différente, car il y a seulement les vésicules. Les deux formes s’accompagnent de fortes démangeaisons et deux issues sont possibles si vous n’adoptez pas le bon traitement.

  • Lorsque les vésicules sèchent, elles laissent leur place à des croûtes marrons.
  • Par contre, les vésicules sont de petites cloques remplies d’eau, elles peuvent donc être percées et vous êtes confronté à des plaies suintantes.

Existe-t-il un traitement ?

La dyshidrose traitement ne peut pas être soignée si vous piochez des informations sur Internet, car il est préférable de vous attarder sur un diagnostic précis de la situation. Vous aurez par exemple tendance à voir que des vésicules alors que les rougeurs sont aussi présentes. Cette interprétation fausse finalement le choix du traitement qui est à base de dermocorticoides. Les professionnels de la santé recommandent le Dermoval qui est disponible sous la forme d’une crème. Cette dernière est ainsi plus facile à appliquer sur les mains et les pieds. Pour lutter contre cette dyshidrose palmo plantaire, vous avez souvent une phase d’attaque avec plusieurs applications par jour, mais au fil de l’évolution, la fréquence est réduite.

L’exposition au soleil peut également être efficace, il faut placer les mains et les pieds au soleil après 17 heures, mais uniquement en été. Si vous ne pouvez pas jouir de ces rayons, il faudra envisager une thérapie par UV pour cette dyshidrose plantaire. Seul un médecin peut vous renseigner sur cette pratique, mais généralement les poussées sont moins nombreuses et cet eczéma bulleux perd également de sa vigueur au fil des jours.