Si vous avez tendance à voyager dans des pays où le paludisme est référencé, il est préférable de suivre un traitement spécifique. Un médicament vous sera donc prescrit par votre médecin généraliste qui dévoile également les vaccins à privilégier. Le Malarone est donc un antipaludique et il permet de limiter la reproduction du parasite.

Un traitement préventif contre le paludisme

Vous devez impérativement vous renseigner avant de boucler vos valises, car vous pourriez débarquer dans un pays où le paludisme est largement au rendez-vous. Les conséquences sur votre organisme seraient importantes, d’où l’intérêt d’avoir un traitement préventif. Ce dernier se nomme Malarone générique et il est vendu dans une boîte de 12 comprimés, mais soyez vigilant, car la posologie n’est pas la même. En effet, vous avez une version pour les enfants qui ne dépasse pas 25 mg et une autre qui est dédiée aux adultes, elle est de 100 mg au maximum. En ce qui concerne le prix, il n’est pas fixe, les pharmacies peuvent donc appliquer celui qu’elle souhaite. Vous devez de ce fait vous rapprocher d’une officine pour connaître le tarif précis.

  • Ce traitement est proposé notamment aux voyageurs qui se rendent dans des pays où les souches sont résistantes.
  • Les adultes de plus de 40 kg doivent prendre quatre comprimés en une seule fois et pendant trois jours consécutifs.
  • La posologie est ensuite différente chez les enfants, elle est de 3 comprimés pour les plus de 31 kg contre 2 comprimés pour ceux qui pèsent plus de 21 kg.
  • Un seul comprimé est recommandé pour les enfants entre 11 et 20 kg toujours en respectant trois jours consécutifs.

Si votre enfant a un poids inférieur à 11 kg, il est préférable de prendre du Malarone prix, mais le plus faiblement dosé. Il existe une version à 25 mg au maximum.

Comment prendre le traitement ?

Pour que vous soyez protégé dans le cadre de votre voyage, il est préférable de commencer le traitement 24 heures avant votre départ, mais il est aussi possible de prendre le premier comprimé le jour J. Il est important de préciser que le traitement anti paludisme doit continuer tout au long du séjour pour que votre corps puisse résister au parasite. En effet, le médicament a tendance à tuer ce dernier qui est à l’origine de cette maladie.

Selon les études réalisées, il n’y a pas de contre-indications spécifiques pour les personnes âgées ou encore les patients qui ont une insuffisance rénale ou hépatique. Il est toutefois recommandé de ne pas conduire, car vous pourriez être la cible de sensations vertigineuses. De ce fait, si vous devez vous déplacer dans ce pays, prenez quelques précautions surtout si vous constatez des effets indésirables après la première prise. Il faut parfois plusieurs jours à votre corps pour qu’il puisse assimiler la molécule.

De possibles effets secondaires

Avant de prendre ce médicament, il est recommandé de vous renseigner et surtout de vous diriger chez un médecin. La documentation sur Internet est intéressante, mais vous devez aussi prendre en compte votre passé médical afin de sélectionner le meilleur traitement. De plus, des études ont montré qu’une telle prescription pouvait engendrer des céphalées, des diarrhées et même des douleurs abdominales. Lors de la prise des comprimés, si vous constatez des effets secondaires plus ou moins problématiques, il est préférable de contacter également un professionnel de la santé.

Vous pouvez également souffrir de crises convulsives, de tachycardie, d’une intolérance gastrique, d’une hépatite avec de la fièvre et une éruption cutanée. En parallèle, il n’y aurait pas de contre-indications pendant la grossesse, mais les médecins recommandent de ne pas prendre du Malarone lors de l’allaitement. En effet, de faibles quantités peuvent se retrouver dans le lait, ce qui serait nuisible pour le développement de votre enfant. Dans tous les cas, bannissez l’auto-médication pour ces traitements qui visent à vous protéger du paludisme lors de votre séjour.