Un antihistaminique est un médicament prescrit par un médecin qui permet de lutter contre les allergies. Il y a plusieurs molécules susceptibles d’être utiles, mais vous devez identifier dans un premier temps les symptômes. Proposé sous la forme d’un spray, de comprimés ou d’une pommade, il a toutefois de nombreuses vertus.

Quels sont les symptômes d’une allergie ?

Tout au long de l’année, votre organisme est confronté à des agressions qui provoquent parfois des allergies. Ces dernières sont diverses, car un tel médicament peut être prescrit à cause d’une réaction à des poils d’animaux, d’aliments, d’arbres, de fleurs… Les symptômes sont généralement identiques et les médecins tentent de vous apaiser et de réduire le plus possible les crises.

  • Les éternuements se multiplient lors d’un contact avec un produit allergisant.
  • Les yeux ont tendance à piquer au même titre que le nez.
  • Les démangeaisons sont aussi intenses et il est difficile, voire impossible de se retenir.
  • En fonction des allergies, vous pouvez aussi avoir un gonflement d’une ou plusieurs zones de votre corps.

Cet antihistaminique sans ordonnance est toutefois indispensable puisqu’il calme les patients, vous retrouvez donc rapidement un certain confort. Généralement, il faut patienter 48 heures pour que votre état se stabilise, mais pour diverses raisons, les symptômes peuvent s’aggraver. L’antihistaminique naturel n’est donc pas suffisant, vous devez impérativement consulter un médecin généraliste ou un spécialiste.

Quelques médicaments pour vous soulager.

Si les symptômes se dévoilent, vous devez rapidement prendre un médicament comme un Aerius sirop ou un Aerius 5mg. C’est un antihistaminique H, il est prescrit surtout contre l’urticaire et la rhinite allergique. Ces manifestations physiques peuvent entacher votre quotidien au même titre que le rhume des foins.

  • L’Alairgix Allergie est vendu sous la forme de comprimés, il est proposé dès 6 ans notamment lorsque vos yeux ont tendance à piquer. Vous devez le prendre le soir avant de vous coucher, car il y a un risque de somnolence.
  • Le Loratadine Mylan Conseil est très abordable et il peut être pris dès 12 ans pour des symptômes oculaires. Il faut attendre 30 minutes avant un repas pour le prendre.
  • Le Cromorhinol 2 % est prescrit surtout contre le rhume des foins, il évite une réaction inflammatoire. Il peut être pris dès 30 mois.
  • L’Allergyl est un spray qui est conseillé pendant toute la période allergique afin de vous soulager.

Il existe de nombreux médicaments comme l’Aerius générique ou l’Aerius traditionnel. Il est conseillé de se rapprocher d’un médecin pour en apprendre davantage sur la posologie et les actions réelles.

Les médicaments contre l’urticaire

Vous pouvez prendre de l’Aerius sans ordonnance, mais d’autres molécules sont possibles contre les poussées d’urticaire. Le Butix gel est très efficace lorsqu’il est appliqué avec rigueur sur la zone concernée. Vous pourrez l’acheter à moins de 7 euros notamment si vous êtes piqué par des animaux ou si des végétaux ont entraîné une réaction allergique. Dans le même registre que l’Aerius posologie, vous avez l’Onctose qui est facturé aux alentours de 6 euros et il est conseillé puisqu’il soulage rapidement les démangeaisons. Cela est possible grâce à la présence de la lidocaïne.

Le traitement ne doit pas dépasser 7 jours et si les symptômes ne s’estompent pas, consultez un allergologue pour qu’il adapte le traitement en fonction de votre état de santé. Pour lutter contre l’urticaire, vous avez également la Cortisédermyl qui est une crème très facile à appliquer. Elle a un effet anti-inflammatoire, elle réduit donc les piqûres d’insectes et même les contacts désagréables avec les végétaux.

Vous ne devez pas prendre un médicament allergie sans connaître la posologie et son utilité réelle. Sinon, vous pourriez aggraver la situation et être face à des effets secondaires particulièrement dérangeants. Ces molécules ont toutefois le même intérêt, celui de limiter les effets de l’histamine qui est un médiateur très spécifique et sécrété par l’organisme lorsqu’il est confronté à une réaction allergique et peu importe la cause.