Vous avez des questions relatives au défibrillateur ? Vous vous demandez comment fonctionne un tel appareil médical ? Et même plus largement vous ne comprenez pas très bien dans quels cas est-ce qu’on l’utilise et sur quelles personnes ? Figurez-vous que vous êtes sur le bon article puisqu’en effet, on vous propose un rapide guide sur le défibrillateur cardiaque ci-dessous.

Dans quelques minutes, quand vous aurez achevé la lecture de ce mini-guide, on peut vous assurer que le défibrillateur n’aura plus aucun secret pour vous. Bonne lecture à toutes et à tous !

Utiliser un défibrillateur

À quoi sert un défibrillateur ? Les explications

Vous connaissez une personne qui dans votre entourage proche a connu un arrêt cardiaque ? Ou peut-être parle-t-on de vous-même ? Figurez-vous qu’il est fort probable qu’on ait eu recours à l’ utilisation défibrillateur lors de son, ou de votre, hospitalisation.

En effet, si on doit résumer, c’est assez simple. Vous avez des organes vitaux dans votre corps. Le cœur en fait évidemment partie.

Or, dans les cas d’arrêt cardiaque (comme ce que l’on appelle une crise cardiaque), le coeur va arrêter de battre.

Il est donc parfois nécessaire de relancer le rythme cardiaque avec un choc.

C’est précisément à cet effet qu’est employé un défibrillateur, automatique ou non. Implantable ou externe. Car oui, il existe plusieurs types de défibrillateurs.

Vous allez avoir un défibrillateur implantable qui est donc conseillé pour les personnes qui ont des grosses faiblesses cardiaques. Il va alors y avoir une opération, assez complexe puisqu’elle touche le coeur, durant laquelle les chirurgiens vont venir implanter un défibrillateur automatique implantable.

Ce petit appareil qui est sous la peau va permettre de mesurer, et donc de surveiller, le rythme cardiaque d’une personne qui est un sujet considéré comme réellement à risque pour les arrêts cardiaques ou cardiorespiratoires.

Dans quel cas utiliser un défibrillateur externe

À la différence donc du défibrillateur interne, le défibrillateur externe est donc un petit appareil qui est en accès libre dans des lieux et espaces publics mais aussi bien sûr dans les unités des urgences, des hôpitaux et des services de pompiers.

Ces modèles de défibrillateurs dits externes peuvent être aussi bien manuels qu’automatiques voire même semi-automatiques.

Avoir un défibrillateur, obligation pour certains lieux ? En effet, ces dernières on tente de limiter les cas de décès liés à des arrêts cardiaques en renforçant la prévention. Mais pas que. On fait installer des défibrillateurs dans les lieux publics, on forme autant que possible les gens à connaître les gestes de survie lors de formations.

En effet, si vous n’avez pas de défibrillateurs, peu importe de quel type, sous la main, alors vous pouvez aussi faire un massage cardiaque. Car on sait que pour maximiser et optimiser les chances de survie de la personne victime d’un arrêt cardiaque, il faut agir le plus vite possible. Alors, évidemment, si vous avez un défibrillateur sous la main, c’est plus simple. Mais encore faut-il que vous sachiez comment bien l’utiliser ! D’où l’intérêt des fameuses formations organisées par la Croix-Rouge et tout un tas d’associations du même type.