Cette maladie décrite comme bénigne est assez rare, mais il y a toujours des cas identifiés tous les ans. Il est donc préférable d’évoquer cette scarlatine qui se transmet via l’air. Le traitement à mettre en place est assez simple et les symptômes sont relativement faciles à identifier. Vous ne pourrez donc pas vous tromper avec d’autres problèmes de santé.

Quel est le mode de transmission ?

Cette infection bactérienne est généralement observée dès 5 ans et jusqu’à 10 ans en moyenne. Le symptôme est provoqué par une toxine qui est sécrétée par une bactérie à l’origine de cette maladie. C’est un streptocoque du groupe A qui est responsable de ce mal-être. La période la plus propice pour être contaminé concerne l’hiver et bien sûr, les plus jeunes sont vulnérables à l’école.

  • Lorsqu’un enfant est atteint dans une école par exemple, l’infection se transmet par l’air.
  • Il faut donc être vigilant à la toux, aux éternuements, aux postillons…
  • Les enfants peuvent aussi être infectés s’ils touchent un objet contaminé par des sécrétions.
  • Lorsqu’un traitement n’est pas proposé, la période de contamination est assez importante puisqu’elle s’étend sur 21 jours.
  • Si les enfants ont un traitement, elle est considérablement réduite à 48 heures.

Vous devez donc être vigilant, car la scarlatine se développe surtout à l’école, les autorités compétentes affichent généralement les maladies identifiées dans l’établissement.

Les symptômes sont assez simples

Pour une scarlatine bébé ou une scarlatine adulte, les manifestations sont pratiquement les mêmes. Il y a donc de la fièvre et elle est supérieure à 38.5 degrés, il n’est pas rare de ressentir des frissons et des maux de gorge. Généralement, cette maladie est comparée à l’angine puisque les symptômes sont identiques. Dans certains cas de figure, des vomissements et des douleurs abdominales sont possibles.

Il y a également des taches rouges qui apparaissent sur le corps et elles sont écarlates. Les amygdales sont aussi enflammées. Les enfants sont nombreux à subir cette éruption cutanée que l’on nomme exanthème et l’énanthème touche principalement la bouche du patient. Un examen médical est indispensable pour ce symptôme scarlatine, le médecin pourra ainsi prescrire rapidement un traitement. Certaines situations sont par contre dangereuses, vous devez donc vous rendre aux urgences au plus vite.

  • Les enfants peuvent somnoler et avoir plus de 40 degrés de fièvre.
  • Des taches violettes sont susceptibles d’apparaître sur la peau.
  • La nuque devient raide pour cette scarlatine photo.
  • Les vomissements s’intensifient et ils sont couplés à une forte diarrhée.

Des complications sont possibles pour la scarlatine

Même s’il s’agit d’une maladie bénigne, elle demande la plus grande précaution, cette scarlatine symptôme doit donc vous alerter surtout si l’état de santé ne s’améliore pas. Il faut généralement une semaine pour que ce désagrément disparaisse. A la fin de la seconde semaine, la langue de votre enfant retrouve un aspect normal et l’éruption cutanée est toutefois plus longue à partir, les médecins estiment que vous devez attendre près d’un mois.

Cette angine blanche contagieux peut toutefois devenir problématique lorsque des complications se dévoilent.

  • Cette maladie se transforme en une otite, une rhinite ou une sinusite.
  • L’adénite cervicale est possible pour l’évolution de cette scarlatine contagion au même titre que des problèmes au niveau de vos articulations et du rein à cause de cette toxine. Elle se propage dans l’ensemble de votre corps.
  • Un risque cardiaque peut être identifié, mais nous sommes face à une complication tardive, plusieurs articulations peuvent aussi être touchées en même temps.

Les parents sont dans la plupart des cas très attentifs à leurs enfants, ils identifient rapidement tous les symptômes. Les complications sont donc limitées, mais elles sont un peu plus fréquentes chez les adultes. C’est aussi le cas pour les personnes fragiles comme les seniors, celles qui ont une maladie chronique ou celles qui sont immunodéprimées. LA vigilance est donc de mise, car les évolutions peuvent être très rapides.