Cette inflammation chronique des bronches peut être assez problématique surtout lorsque les personnes sont allergiques. Il suffit d’un contact avec un animal ou une herbe pour que les problèmes respiratoires se développent, d’où l’intérêt de suivre un traitement et d’identifier au plus vite les causes. Certains cas peuvent être très graves.

Qu’est-ce que l’asthme ?

homme asthmatiqueCette définition peut apparaître comme anodine, mais de nombreuses personnes ne connaissent pas l’asthme ou elles ont une vision faussée. En effet, cette inflammation chronique des bronches entraîne des difficultés respiratoires qui peuvent être très handicapantes. Toutefois, si aucune précaution n’est prise lors d’une crise, des problèmes de santé peuvent apparaître. Il faut également se familiariser avec cette maladie, car elle est en constante augmentation depuis quelques années. Si elle est présente chez les enfants, les adultes ne sont pas épargnés, car près de 9 % de la population est tout de même touchée en France. Cette maladie n’est pas très complexe à comprendre, mais ce sont souvent les causes qui sont difficiles à identifier. Les agents allergisants sont très nombreux.

  • Les asthmatiques ne peuvent généralement pas posséder un chien ou un chat, car les poils provoquent une toux très violente. Cela est aussi valable avec tous les animaux, dont les rongeurs.
  • La poussière est aussi l’une des causes les plus problématiques, car il est difficile de l’éradiquer dans la maison. Elle favorise l’apparition des acariens qui sont aussi à l’origine de ces crises.
  • Dans certains cas de figure, les moisissures et une recrudescence d’humidité peuvent être problématiques, d’où l’intérêt de supprimer toutes les zones présentant des champignons par exemple. Il faut installer des déshumidificateurs et contrôler régulièrement le taux.

appareil pour l'asthmeLes Français ont connaissance de ces agents comme le pollen, mais les asthmatiques ont des bronches très fragiles. Elles réagissent donc très mal lorsqu’elles sont face une irritation provoquée par des produits d’hygiène, la fumée, le tabac, les parfums pour l’intérieur de la maison… Il suffit d’une odeur très forte et désagréable pour que la personne constate des difficultés respiratoires.

Les symptômes de l’asthme nécessitent une grande précaution

La crise d’asthme peut avoir une intensité plus ou moins forte en fonction des patients et des situations. Vous pouvez ressentir une petite gêne respiratoire ou être la cible d’une forte toux lors de votre réveil ou après une crise de rire.

  • L’asthme paroxystique est le plus problématique, car il n’y a pas de symptômes entre les crises. Les difficultés apparaissent brutalement et prennent par surprise les patients.
  • Après un effort, vous ressentez rapidement un essoufflement, il s’agit de l’asthme à dyspnée continue.
  • Certains patients ont des crises beaucoup plus violentes et la Ventoline n’est pas suffisante. Cet asthme aigu se traduit par des symptômes prolongés et surtout une résistance aux traitements. Généralement, une hospitalisation est nécessaire.

femme asthmatiqueSi vous avez quelques symptômes comme une difficulté respiratoire, un sifflement ou une petite gêne, il est préférable de consulter au plus vite un professionnel. Il vous proposera des tests et divers examens comme un EFR (Épreuve Fonctionnelle Respiratoire). Ce diagnostic est proposé régulièrement pour savoir si le traitement porte ses fruits. La prévention est aussi importante et elle est quotidienne. En fonction de la cause, vous devez l’éradiquer le plus vite possible. Certains patients ne peuvent pas posséder des animaux même avec un traitement, les produits problématiques doivent être supprimés au profit de substances beaucoup plus douces et moins irritantes.

Lorsque la pollution et la poussière sont responsables, les crises seront régulières, mais vous devez aérer votre logement au début de la journée lorsque la fraîcheur est au rendez-vous. Évitez de sortir pendant les pics, mais parfois un masque peut vous protéger de ces désagréments.

La prise en charge régulière est aussi nécessaire, car l’asthme peut rapidement évoluer que ce soit positivement ou négativement. Il faut parfois ajuster les traitements pour que le quotidien soit moins laborieux.