Tout ce que vous devez savoir sur la chondrocalcinose est ici. Connaissez-vous cette étrange maladie qui vous donne pour résultat des douleurs assez diffuses mais pourtant parfois assez vives dans les articulations ?

On vous en parle. Peut-être êtes-vous le premier touché ? Ou alors l’un de vos proches souffre de cette étrange maladie ?

Sachez tout d’abord que plutôt de parler de chondrocalcinose tout court, on parle de chondrocalcinose articulaire. C’est donc, comme son nom l’indique, une maladie qui s’attaque aux articulations (genoux, coudes, poignets, etc.). Une forme de rhumatisme en un sens.

Qu’est-ce que la chondrocalcinose articulaire ?

Commençons par une tentative de définition de cette maladie articulaire. La chondrocalcinose du genou, la chondrocalcinose hanche, la chondrocalcinose poignet, etc. Voilà tout autant de manifestations d’une chondrocalcinose.

L’idée est simple avec l’âge les articulations fatiguent à force d’être trop sollicitées. Vont alors venir se former des excroissances mais aussi des micro-cristaux de calcium.

Si cela paraît bénin, et l’est, au fil du temps la chondrocalcinose du genou va entraîner des douleurs assez vives des articulations notamment. C’est la raison pour laquelle, on vous recommande vivement de vous faire suivre par un médecin.

Sinon quoi, vous pouvez perdre beaucoup de votre autonomie et de votre mobilité dans les articulations qui sont touchées.

Si vous cherchez des parallèles, sachez que l’on rapproche parfois la chondrocalcinose genou d’un rhumatisme du genou, tout simplement. Cet excès de calcium entraîne des symptômes qui nous font également penser à ce que l’on observe lors de crises de goutte mais aussi dans les cas d’arthrite.

Enfin, côté profil, ce sont les personnes âgées qui sont les plus touchées. On sait qu’il existe des cas de chondrocalcinose héréditaire, mais c’est une forme bien spécifique de la maladie qui est finalement assez rare.

Quels sont les symptômes de la chondrocalcinose articulaire ?

Dans les cas d’une chondrocalcinose articulaire du genou, mais aussi d’une chondrocalcinose hanche et d’une chondrocalcinose poignet, on va observer une douleur soit vive, soit diffuse. Vous pouvez par exemple voir que vos articulations vont gonfler et être douloureuses.

C’est la raison pour laquelle on parle souvent de chondrocalcinose articulaire diffuse.

Côté durée de la maladie, sachez que pour une chondrocalcinose articulaire évolution et prise en charge sont essentielles. Il semble donc essentiel de consulter un médecin qui pourra, après analyse des cristaux de calcium dans les articulations (et plus précisément de la présence des cristaux d’hydroxyapatite), et plus précisément dans le liquide des articulations, agir et vous donner contre la chondrocalcinose articulaire traitement et médicament adéquats.

Avant de s’intéresser aux traitements possibles pour accompagner la maladie et réduire autant que possible la douleur des symptômes, on vous parler des raisons expliquant que l’on soit touché, ou non, par ce type de rhumatisme hydroxyapatite. C’est-à-dire quelle est l’origine des rhumatismes ?

Comment expliquer l’apparition de la chondrocalcinose articulaire ?

Dans les faits, que se passe-t-il quand on développe une chondrocalcinose du genou ou de toute autre partie du corps ?

Des cristaux de calcium s’accumulent dans le liquide de vos articulations (le liquide articulaire). Au fil du temps, c’est le cartilage qui prend et vous allez développer une inflammation. Vous devez donc faire analyser les cristaux du liquide articulaire par un spécialiste.

Qu’en est-il alors du traitement chondrocalcinose ? Que peut-on faire pour lutter contre ce rhumatisme à apatite ou rhumatisme à hydroxyapatite (c’est-à-dire le dépôt de cristaux dans le liquide articulaire) ?

On vous en dit un peu plus ci-dessous sur le traitement pour une articulation en pleine santé de nouveau, ou presque.

Quels sont les traitements possibles de la chondrocalcinose articulaire ?

Pour la chondrocalcinose, le traitement est assez difficile à mettre en oeuvre. Vous vous en doutez fort probablement, comme dans bon nombre de maladies articulaires, avec rhumatismes, on ne peut pas vraiment enrayer la progression de la maladie.

En effet, pour le moment les progrès et l’avancée de la recherche en médecine n’ont pas permis de trouver une solution, à long-terme, permettant de dissoudre l’hydroxyapatite de calcium et la présence microcristalline dans le liquide des articulations des malades.

La chondrocalcinose traitement consiste donc plutôt à faire en sorte que les douleurs soient le plus circonscrites possibles. On peut parfois identifier des épisodes et des phases de crises de ce rhumatisme apatite (qu’il s’agisse d’un rhumatisme genou ou non).

Afin de lutter contre l’apparition ce type de situations, il est alors possible de mettre en oeuvre pour la chondrocalcinose traitement fond. C’est-à-dire que le médecin va notamment vous prescrire des médicaments du type anti-inflammatoire.

C’est avec ce type de médicaments que vous allez pouvoir circonscrire au maximum la douleur et l’ampleur des crises de chondrocalcinose. Côté traitement, articulation et rhumatisme, sont donc plutôt difficiles à gérer.

Pour des crises aiguës, on pourra aller jusqu’à injecter des corticoïdes dans les articulations directement (seulement après avoir fait ce que l’on appelle un drainage lymphatique). Mais cela ne va permettre que de soulager la douleur du patient et non pas de l’éradiquer à long-terme.

Et pour le lien entre la chondrocalcinose et alimentation ? Il existe bien entendu des personnes qui se sont intéressées à la possibilité de trouver contre la chondrocalcinose genou traitement naturel.

On a pourtant aucun lien établi entre l’alimentation et la guérison, ou encore le fait de repousser l’arrivée de la maladie. Dans le cas d’une chondrocalcinose genou traitement, vous pouvez accompagner vos anti-inflammatoires d’un régime alimentaire évidemment varié et équilibré, vous vous en doutez.

Vous avez donc désormais toutes les clefs en main pour comprendre ce qu’est une chondrocalcinose, articulaire, du genou, de la hanche ou du poignet (dans le cas de douleur articulation métacarpo phalangienne).

Dans la mesure où l’on a du mal à expliquer l’arrivée de la maladie, on ne peut que vous recommander de surveiller votre alimentation mais aussi vos pratiques physiques et sportives.

Il semble essentiel de bien vous adonner à du sport régulièrement mais attention, pas n’importe quel sport. Il va de soit que le tennis ou la course à pied, voire le squash, ne sont pas les plus recommandés si vous souffrez déjà de fragilités ou de faiblesses dans les genoux.